Back to: www.vodoo-beninbrazil.org

 

Go To: http://www.vodoo-beninbrazil.org/declaration.html

 

 

FON-GBE

 

L UNESCO a dclar depuis Novembre 1999, le 21 fvrier comme journe international de la langue maternelle en mmoire de martyrs des peuples Bangla qui ont sacrifis leurs vies pour la reconnaissance de leur langue.

 

FON-YORUBA LANGUAGES

- Un Projet d'ASSOCIATION CULTURELLE VODOO du Benin

 

1 * Lalphabtisation : un prcieux levier dans le partenariat avec les populations du monde

 

Lalphabtisation occupe une place trs importante dans le plan daction gnral de lASSOCIATION CULTURELLE VODOO du Bnin. Elle influence toutes les tapes du partenariat avec les populations et agit comme un puissant levier pour renforcer les relations entre les peuples afin de briser les barrires du sous dveloppement. Elle influence par ailleurs lvolution des relations de genre et contribue faciliter la communication

 

2- * Lalphabtisation comme moyen dautopromotion

 

* Lalphabtisation en FON et en YORUBA permettra aux partenaires touristiques, aux chercheurs et candidats lcole du Vodun dlaborer une planification de leurs projets lchelle locale et international et de disposer ainsi dune base commune de suivi des banques de donnes.

 

* Elle facilitera lapprentissage des langues locales aux enfants de nos frres et surs de la diaspora ayant trs peu de temps pour la noble

 

3 *Lalphabtisation: Facteur de promotion des relations humaines

 

Plus de six cent (600) millions de personnes, au Cuba, au Brsil, aux Etats Unis dAmriques, dans les Carabes en Europe et en Afrique sont intresss au Vodun pour diverses raisons. Salphabtiser en FON et en YORUBA est donc une imprieuse mission.

 

4 Soutenez lASSOCIATION CUTURELLE VODOO

Lalphabtisation est un moyen de facilitation de la communication entre les peuples. Notre ambition est de la russir. SOUTENEZ-NOUS PAR VOS DONS DE TOUTES NATURES

>>> bo n mi ŋá do fon gb

Expression complexe

Expression courte

FONGBE

visiter: http://www.spip.net

 

FONGBE

Remerciements

Grard Poirot Docteur en linguistique malgache Ile de lma Runion: Auteur et Raymond et Franck Codjia Informateurs: Eugne Koumagnon, prsident Association Culturelle Vodoo :

Traduction en anglais par Maximilien QUENUM (AU PAYS DES FONS :us et coutumes du DAHOMEY)

Edition MAISONNEUVE ET LA ROSE, 15, rue Victor Cousin PARIS

 

"Ce site a le but de vous enseigner et de vous aider parler la langue Fongb comme un Fon. Fongb, langue principale du Bnin, Sud de lAfrique de lOuest, est parle par plus d' un million et demi de personnes. Nous vous permettons d'utiliser notre site pour partager vos expriences au Bnin comme chez vous. Dj de chez vous partout o vous rsidez, crivez vos proches (Bninois) pour leur prouver l'amour que vous avez pour ce pays et pour eux mmes." Tay Adly alias lerougeo

<l' accents >

Pour obvier ces difficults, certains peuples ont adopt divers accents. Les mots simples sont en petit nombre; gnralement monosyllabiques, ils traduisent plusieurs ides la fois.

Exemple :

Gan: Fer, chef, heure, aiguiser, cloche, tre sain et sauf, mesure, appuyer, vident.

Ko: Cou, refuser, sable.

Ta: Allumer, tte, sommet, tamis.

Doo: Racine, bafouiller, filet, pisser.

D: Planter, trou, en bas, mur.

Kan: Prendre une partie de quelque chose, corde, fouiller, consulter les divinits.

Sa: Frictionner, chtrer, vendre, couler (eau), ramper terre.

T : Ville, disposer en ordre, pilon, oreille, extrmit.

Din: maintenant, trop, dpasser.

Sen: Adorer, servir,couper, pousser (plante), civette, loi, goudron.

Nou: Boit, chose, boire.

Hon: Draciner, porte, boa, ver de Guine, s'vader.

La voyelle peut tre prfixe selon les besoins de l'euphonie:

Lan, lan: la viande.

Ta, ta: la tte.

H, h : l'oiseau.

Les mots composs pullulent et peuvent runir jusqu' cinq mots simples :

 

Nou-kp-d-nou-nou = hasard.

H-kpa-d-me"-nou = calomnie.

Ya-vi = pleurer.

Gbe"-vi-han-d-to = plaintif.

K-nou = rire (verbe).

Nou-kik = rire (nom).

 

Il n'y a pas de genre. Un mot employ absolument se traduit en franais avec l'article indtermin singulier ou pluriel, selon le contexte. L'article dfini singulier o , qui devient quelquefois 1o devant une voyelle se change en l au pluriel et se place aprs le nom qu'il dtermine :

 

Vi /o, vi l = l'enfant, les enfants (... que j'ai vus).

Gbakoun o, gbakoun l = le, les chapeaux (... que...).

 

La particule to " s'ajoute un verbe et dsigne le sujet qui fait l'action exprime par le verbe:

 

K-nou = rire;

Nou-kto = qui rit;

Sa-v = supplier;

V-sato = suppliant.

 

La particule non , au contraire, se place aprs un nom dont il fait un adjectif qualificatif. L'adjectif qualificatif s'emploie absolument; quand la clart l'exige, il est prcd du mot m pour les noms d'hommes ou de femmes, et de nou pour les choses :

 

Skou-non = boiteux.

Adingbun-non = rapporteur (adingban = rapport).

Fonlin-non = paresseux (fonlin = paresse).

Nouvo-non = chose sans valeur (par ext. : vaurien).

M-yaya = homme sans valeur .

 

Le comparatif s'exprime par Hou) (plus que) qui se place entre les deux termes de comparaison :

 

Gbto gnlan-houn (Hou) kpo : l'homme est mchant plus que la panthre.

Fongb v-ou (Hou) anaggb : le fongb est difficile plus que le nag.

 

Un adjectif rpt deux ou trois fois exprime le superlatif :

 

Dagb = bon; Dagb-Dagb = trs bon ;

Nu dah = grand; Dah-dah = trs grand ;

Kpvi = petit; Kpvi-kpvi = trs petit.

 

Le verbe est l'origine du substantif; c'est ainsi que certains noms - surtout ceux d'animaux - sont tirs de l'action:

 

Le canard = Kpakpa (l'animal qui fait: kpa I kpa !)

Le dindon = Trtr (l'animal qui fait: tr ! tr ! tr I tr I)

Le breuf = Gnibou (l'animal qui fait: nbou I nbou I)

La poule = Kkl (l'animal qui fait: kl I kl I)

En raison de l'quivoque ventuelle signale plus haut propos des mots simples, l'usage veut, pour viter la confusion dans le sens, que la forme infinitive s'nonce avec un complment :

nou-nou = manger (dou = manger; nou = quelque chose).

K-nou = rire (k = rire; nou = quelque chose).

K-m = se moquer (k = rire; m = quelqu'un).

Za-yi = balayer (za = balayer; a = le sol).

Wa-azo = travailler (wa = faire; azo = travail).

 

Le complment plac avant le verbe redoubl forme le substantif verbal (action de faire l'acte exprim par le verbe) :

Nou-doudou = action de manger, manger (n).

Nou-kil( = rire (n) kik mis pour kk.

M-kik = moquerie (kik mis pour kk).

A-ziza = balayage (ziza, mis pour zaza).

Azo-wiwa = travail (wiwa, mis pour wawa).

Le verbe passif se traduit par la forme active avec, comme sujet, le pronom indfini E " ou M " (on) :

Je suis aim = E yi-wan nou mi (on m'aime).

Ils sont choisis = e chian y ( on les a choisis).

Je suis insult = M de zoun mi (on, quelqu'un m'a insult).

Le verbe pronominal n'existe pas; il est remplac par l'actif avec les pronoms personnels yin-d " ou yin-dsou " (moi-mme) ; houi-d " ou dsou " (toi-mme) ; -d " ou dsou " (lui-mme) ; mi-d ou dsou (nous-mmes) ; mi-d " ou dsou " (vous-mmes) ; y-d " ou dsou (eux-mmes) ;

Je me frappe = N h yin-dsou.

Il se trompe = E bl -d.

N.-B. - Les verbes essentiellement ou accidentellement pronominaux ne le sont pas ncessairement en fongb.

Il faut quelquefois recourir de longues priphrases pour exprimer les concepts abstraits, car l'abstrait proprement dit n'existe pas en dahomen. Ainsi, il n 'y a pas de mot exact pour dire couleur ". (En ce cas, on procde indirectement : couleur = ce qui fait qu'on dit d'une chose qu'elle est blanche ou noire). Des mots portugais ou franais ont t naturaliss avec des dsinences locales; ce sont ceux qui expriment des objets trangers :

Table = tav.

Fentre = flt

Faux-col = acola.

Entonnoir = foulin (de l'anglais: funnel).

Beaucoup de mots se traduisent avec une certaine fantaisie :

Sucre = Yv-dj (m. m.: sel europen).

Enfin d'autres mots, abstraits ou non, se traduisent par de vritables allgories :

Aimer = yi-wan (trouver agrable l'odeur de quelqu'un).

Esprer = d-noukoun (diriger les yeux vers...).

Apaiser = fa-h-m (rafrachir le ventre...).

Se fcher = .siin-h-m (attacher le ventre).

Etre content = houn-h-m (ouvrir le ventre).

Etre mchant = ylan-houn (avoir du sang mauvais).

LA NUMRATION

La science des nombres, selon le systme dahomen, suit un mcanisme bien simple, mais qu'il importe de savoir. Le Dahomen n'a pas de numration crite. La femme qui veut savoir combien de fois elle a vers des apports une tontine marque chacun de ses versements par un trait sur les murs de sa maison ; l'ouvrier qui veut compter ses jours de travail au service d'un propritaire fait, chaque soir, une entaille sur sa canne; la grainetire qui livre sa marchandise par quantit marque chaque mesure verse dans le sac de l'acheteur l'aide d'un grain ou d'une pierre (d'o l'expression: So-kin, prendre pierre, pour dire : noter, remarquer, retenir).

Tandis qu'en franais le systme numrique se base non seulement sur les dizaines et les centaines, en dahomen, il est quinaire et quadragnaire, c'est -dire que les nombres s'ajoutent de cinq en cinq et de quarante en quarante. Il n'existe donc que cinq units et quatre dizaines :

UNITS DIZAINES

1 = d -

2 = w 10 = W

3 = Aton 20 = K

4 = n 30 = Gban

5 = Atoon 40 = Kan-d

Except 6 qui fait Azen et 15 qui se dit Afoton , tous les autres nombres jusqu'aux dizaines s'obtiennent par addition (1) :

7 = Ten-w (5 + 2)

9 = Ten-'n (5 + 4)

50 = Kan-d-wo (40 + 10)

A partir de 15 , le plus petit facteur de l'addition se joint au plus grand par la particule N oukoun, ce qui signifie: unit (2)

(1) Dans l'addition, . Atoon , se change en. Ten , jusqu' la premire dizaine. pour ajouter l'unit aux dizaines, on emploie le distributif Dkp .

(2) Except dans 25 = K-atoon ; 35 = Gban-atoon.

16 = Afoton-noukoun-dkp (15 + 1 unit)

19 = Afoton-noukoun-n (15 + 4 units)

33 = Gban-noukoun-aton (30 + 3 units)

Chacune des units cites plus haut ajoute 40 sans la particule noukoun multiplie ce dernier chiffre. N .-B. 40, en ce cas, fait simplement: Kan :

80 = Kan-w (40 x 2) 120 = Kan-ton (40 x 3)

100 = Kan-w-k (40 x 2 + 20)

Un nombre suivi du suffixe G marque le rang :

Wgo = deuxime

Kan-dg = quarantime

Kan-w-kg = centime

Un mme nombre redoubl devient distributif; la premire unit d devient dkp dans les adjectifs distributifs :

Dkp-dkp = un par un

Gban-gban = trente par trente

Les nombres 7 et 41 sont sacrs; le dernier, en termes religieux, devient: Kan-d-Iissa.

Voici encore quelques autres termes usits surtout dans le commerce :

Afo-d = 200 (1 sou)

Afo-w = 400 (10 centimes)

Af'n = 800 (20 centimes)

Af'atoon = 1.000 (25 centimes)

Afo-wo = 2.000 (0 fr. 50)

Dgba = 4.000 (1 franc)

L'expression: Dgba-Iivi dsigne un nombre infiniment grand ou infiniment petit.

Nous ajoutons volontiers cette tude les units de mesure usites chez les Fons :

Noukoun-houihou (le clin dil).

Afo-did (le pas).

Nou-kik (le temps de dire une syllabe).

Awa-ka (la brasse).

Le Fon-gbe langue des Fon ) appartient au groupe des langues Kwa. Et plus prcisment au sous-groupe des langues Aja- Tado, qui runit les langues des peuples originaires de Tado .

Ce sont des rgles essentielles de prononciation de la plupart des voyelles et consonnes. Et nous ne reviendrons pas dessus dans ce chapitre - sauf pour ajouter la panoplie des lettres.

Il y a galement la signification des accents (aigu, grave, circonflexe renvers) ou de leur absence, indicateurs de ton, dans la convention qui sera la ntre pour ce lexique.

Toutefois, pour que vous puissiez lire les pages qui vont suivre, il n'est pas inutile de rappeler les lettres de l'alphabet fon qui ne sont pas familires au lecteur francophone :

- le e ouvert, que nous avons transcrit e

- le o ouvert, que nous avons transcrit o

- le d rtroflexe , que nous avons transcrit - il se prononce en retournant la langue au milieu du palais.

Les nombres. Le fon ignore le systme dcimal... Hlas pour nous !

(Zro: n ti)

- D'abord les cinq premiers nombres: 1 = .dokpo, d; 2 - w . 3 = aton . 4 = n . 5 = atoon.

- La suite se construit sur la base 5 : 6 = azn ; 7 = tnw ( = atoon + w) ; 8 = tn-ton ( = atoon + aton) ; 9 = ten-n ( = atoon + n)

-Le 10 servira de base une nouvelle srie de 5 nombres :

Le Fon-gbe langue des Fon ) appartient au groupe des langues Kwa. Et plus prcisment au sous-groupe des langues Aja- Tado, qui runit les langues des peuples originaires de Tado .

Ce sont des rgles essentielles de prononciation de la plupart des voyelles et consonnes. Et nous ne reviendrons pas dessus dans ce chapitre - sauf pour ajouter la panoplie des lettres.

Il y a galement la signification des accents (aigu, grave, circonflexe renvers) ou de leur absence, indicateurs de ton, dans la convention qui sera la ntre pour ce lexique.

Toutefois, pour que vous puissiez lire les pages qui vont suivre, il n'est pas inutile de rappeler les lettres de l'alphabet fon qui ne sont pas familires au lecteur francophone :

- le e ouvert, que nous avons transcrit e

- le o ouvert, que nous avons transcrit o

- le d rtroflexe , que nous avons transcrit - il se prononce en retournant la langue au milieu du palais.

Les nombres. Le fon ignore le systme dcimal... Hlas pour nous !

(Zro: n ti)

- D'abord les cinq premiers nombres: 1 = .dokpo, d; 2 - w . 3 = aton . 4 = n . 5 = atoon.

- La suite se construit sur la base 5 : 6 = azn ; 7 = tnw ( = atoon + w) ; 8 = tn-ton ( = atoon + aton) ; 9 = ten-n ( = atoon + n)

>>> Le 10 servira de base une nouvelle

srie de 5 nombres :

crivez a un ami en fongb/ write to a friend CLICK http://www.microbazar.com/langue/contact/

Suivant

FONGBE

Remerciements

Grard Poirot Docteur en linguistique malgache Ile de lma Runion: Auteur et Raymond et Franck Codjia Informateurs: Eugne Koumagnon, prsident Association Culturelle Vodoo :

Traduction en anglais

par Maximilien QUENUM (AU PAYS DES FONS :us et coutumes du DAHOMEY)

Edition MAISONNEUVE ET LA ROSE, 15, rue Victor Cousin -- PARIS

"Ce site a le but de vous enseigner et de vous aider parler la langue Fongb comme un Fon. Fongb, langue principale du Bnin, Sud de lAfrique de lOuest, est parle par plus d' un million et demi de personnes. Nous vous permettons d'utiliser notre site pour partager vos expriences au Bnin comme chez vous. Dj de chez vous partout o vous rsidez, crivez vos proches (Bninois) pour leur prouver l'amour que vous avez pour ce pays et pour eux mmes." Tay Adly alias lerougeo

<l' accents >

Pour obvier ces difficults, certains peuples ont adopt divers accents. Les mots simples sont en petit nombre; gnralement monosyllabiques, ils traduisent plusieurs ides la fois.

Exemple :

Gan: Fer, chef, heure, aiguiser, cloche, tre sain et sauf, mesure, appuyer, vident.

Ko: Cou, refuser, sable.

Ta: Allumer, tte, sommet, tamis.

Doo: Racine, bafouiller, filet, pisser.

D: Planter, trou, en bas, mur.

Kan: Prendre une partie de quelque chose, corde, fouiller, consulter les divinits.

Sa: Frictionner, chtrer, vendre, couler (eau), ramper terre.

T : Ville, disposer en ordre, pilon, oreille, extrmit.

Din: maintenant, trop, dpasser.

Sen: Adorer, servir,couper, pousser (plante), civette, loi, goudron.

Nou: Boit, chose, boire.

Hon: Draciner, porte, boa, ver de Guine, s'vader.

La voyelle peut tre prfixe selon les besoins de l'euphonie:

Lan, lan: la viande.

Ta, ta: la tte.

H, h : l'oiseau.

Les mots composs pullulent et peuvent runir jusqu' cinq mots simples :

 

Nou-kp-d-nou-nou = hasard.

H-kpa-d-me"-nou = calomnie.

Ya-vi = pleurer.

Gbe"-vi-han-d-to = plaintif.

K-nou = rire (verbe).

Nou-kik = rire (nom).

 

Il n'y a pas de genre. Un mot employ absolument se traduit en franais avec l'article indtermin singulier ou pluriel, selon le contexte. L'article dfini singulier o , qui devient quelquefois 1o devant une voyelle se change en l au pluriel et se place aprs le nom qu'il dtermine :

 

Vi /o, vi l = l'enfant, les enfants (... que j'ai vus).

Gbakoun o, gbakoun l = le, les chapeaux (... que...).

 

La particule to " s'ajoute un verbe et dsigne le sujet qui fait l'action exprime par le verbe:

 

K-nou = rire;

Nou-kto = qui rit;

Sa-v = supplier;

V-sato = suppliant.

 

La particule non , au contraire, se place aprs un nom dont il fait un adjectif qualificatif. L'adjectif qualificatif s'emploie absolument; quand la clart l'exige, il est prcd du mot m pour les noms d'hommes ou de femmes, et de nou pour les choses :

 

Skou-non = boiteux.

Adingbun-non = rapporteur (adingban = rapport).

Fonlin-non = paresseux (fonlin = paresse).

Nouvo-non = chose sans valeur (par ext. : vaurien).

M-yaya = homme sans valeur .

 

Le comparatif s'exprime par Hou) (plus que) qui se place entre les deux termes de comparaison :

 

Gbto gnlan-houn (Hou) kpo : l'homme est mchant plus que la panthre.

Fongb v-ou (Hou) anaggb : le fongb est difficile plus que le nag.

 

Un adjectif rpt deux ou trois fois exprime le superlatif :

 

Dagb = bon; Dagb-Dagb = trs bon ;

Nu dah = grand; Dah-dah = trs grand ;

Kpvi = petit; Kpvi-kpvi = trs petit.

 

Le verbe est l'origine du substantif; c'est ainsi que certains noms - surtout ceux d'animaux - sont tirs de l'action:

 

Le canard = Kpakpa (l'animal qui fait: kpa I kpa !)

Le dindon = Trtr (l'animal qui fait: tr ! tr ! tr I tr I)

Le breuf = Gnibou (l'animal qui fait: nbou I nbou I)

La poule = Kkl (l'animal qui fait: kl I kl I)

En raison de l'quivoque ventuelle signale plus haut propos des mots simples, l'usage veut, pour viter la confusion dans le sens, que la forme infinitive s'nonce avec un complment :

nou-nou = manger (dou = manger; nou = quelque chose).

K-nou = rire (k = rire; nou = quelque chose).

K-m = se moquer (k = rire; m = quelqu'un).

Za-yi = balayer (za = balayer; a = le sol).

Wa-azo = travailler (wa = faire; azo = travail).

 

Le complment plac avant le verbe redoubl forme le substantif verbal (action de faire l'acte exprim par le verbe) :

Nou-doudou = action de manger, manger (n).

Nou-kil( = rire (n) kik mis pour kk.

M-kik = moquerie (kik mis pour kk).

A-ziza = balayage (ziza, mis pour zaza).

Azo-wiwa = travail (wiwa, mis pour wawa).

Le verbe passif se traduit par la forme active avec, comme sujet, le pronom indfini E " ou M " (on) :

Je suis aim = E yi-wan nou mi (on m'aime).

Ils sont choisis = e chian y ( on les a choisis).

Je suis insult = M de zoun mi (on, quelqu'un m'a insult).

Le verbe pronominal n'existe pas; il est remplac par l'actif avec les pronoms personnels yin-d " ou yin-dsou " (moi-mme) ; houi-d " ou dsou " (toi-mme) ; -d " ou dsou " (lui-mme) ; mi-d ou dsou (nous-mmes) ; mi-d " ou dsou " (vous-mmes) ; y-d " ou dsou (eux-mmes) ;

Je me frappe = N h yin-dsou.

Il se trompe = E bl -d.

N.-B. - Les verbes essentiellement ou accidentellement pronominaux ne le sont pas ncessairement en fongb.

Il faut quelquefois recourir de longues priphrases pour exprimer les concepts abstraits, car l'abstrait proprement dit n'existe pas en dahomen. Ainsi, il n 'y a pas de mot exact pour dire couleur ". (En ce cas, on procde indirectement : couleur = ce qui fait qu'on dit d'une chose qu'elle est blanche ou noire). Des mots portugais ou franais ont t naturaliss avec des dsinences locales; ce sont ceux qui expriment des objets trangers :

Table = tav.

Fentre = flt

Faux-col = acola.

Entonnoir = foulin (de l'anglais: funnel).

Beaucoup de mots se traduisent avec une certaine fantaisie :

Sucre = Yv-dj (m. m.: sel europen).

Enfin d'autres mots, abstraits ou non, se traduisent par de vritables allgories :

Aimer = yi-wan (trouver agrable l'odeur de quelqu'un).

Esprer = d-noukoun (diriger les yeux vers...).

Apaiser = fa-h-m (rafrachir le ventre...).

Se fcher = .siin-h-m (attacher le ventre).

Etre content = houn-h-m (ouvrir le ventre).

Etre mchant = ylan-houn (avoir du sang mauvais).

LA NUMRATION

La science des nombres, selon le systme dahomen, suit un mcanisme bien simple, mais qu'il importe de savoir. Le Dahomen n'a pas de numration crite. La femme qui veut savoir combien de fois elle a vers des apports une tontine marque chacun de ses versements par un trait sur les murs de sa maison ; l'ouvrier qui veut compter ses jours de travail au service d'un propritaire fait, chaque soir, une entaille sur sa canne; la grainetire qui livre sa marchandise par quantit marque chaque mesure verse dans le sac de l'acheteur l'aide d'un grain ou d'une pierre (d'o l'expression: So-kin, prendre pierre, pour dire : noter, remarquer, retenir).

Tandis qu'en franais le systme numrique se base non seulement sur les dizaines et les centaines, en dahomen, il est quinaire et quadragnaire, c'est -dire que les nombres s'ajoutent de cinq en cinq et de quarante en quarante. Il n'existe donc que cinq units et quatre dizaines :

UNITS DIZAINES

1 = d -

2 = w 10 = W

3 = Aton 20 = K

4 = n 30 = Gban

5 = Atoon 40 = Kan-d

Except 6 qui fait Azen et 15 qui se dit Afoton , tous les autres nombres jusqu'aux dizaines s'obtiennent par addition (1) :

7 = Ten-w (5 + 2)

9 = Ten-'n (5 + 4)

50 = Kan-d-wo (40 + 10)

A partir de 15 , le plus petit facteur de l'addition se joint au plus grand par la particule N oukoun, ce qui signifie: unit (2)

(1) Dans l'addition, . Atoon , se change en. Ten , jusqu' la premire dizaine. pour ajouter l'unit aux dizaines, on emploie le distributif Dkp .

(2) Except dans 25 = K-atoon ; 35 = Gban-atoon.

16 = Afoton-noukoun-dkp (15 + 1 unit)

19 = Afoton-noukoun-n (15 + 4 units)

33 = Gban-noukoun-aton (30 + 3 units)

Chacune des units cites plus haut ajoute 40 sans la particule noukoun multiplie ce dernier chiffre. N .-B. 40, en ce cas, fait simplement: Kan :

80 = Kan-w (40 x 2) 120 = Kan-ton (40 x 3)

100 = Kan-w-k (40 x 2 + 20)

Un nombre suivi du suffixe G marque le rang :

Wgo = deuxime

Kan-dg = quarantime

Kan-w-kg = centime

Un mme nombre redoubl devient distributif; la premire unit d devient dkp dans les adjectifs distributifs :

Dkp-dkp = un par un

Gban-gban = trente par trente

Les nombres 7 et 41 sont sacrs; le dernier, en termes religieux, devient: Kan-d-Iissa.

Voici encore quelques autres termes usits surtout dans le commerce :

Afo-d = 200 (1 sou)

Afo-w = 400 (10 centimes)

Af'n = 800 (20 centimes)

Af'atoon = 1.000 (25 centimes)

Afo-wo = 2.000 (0 fr. 50)

Dgba = 4.000 (1 franc)

L'expression: Dgba-Iivi dsigne un nombre infiniment grand ou infiniment petit.

Nous ajoutons volontiers cette tude les units de mesure usites chez les Fons :

Noukoun-houihou (le clin dil).

Afo-did (le pas).

Nou-kik (le temps de dire une syllabe).

Awa-ka (la brasse).

Le Fon-gbe langue des Fon ) appartient au groupe des langues Kwa. Et plus prcisment au sous-groupe des langues Aja- Tado, qui runit les langues des peuples originaires de Tado .

Ce sont des rgles essentielles de prononciation de la plupart des voyelles et consonnes. Et nous ne reviendrons pas dessus dans ce chapitre - sauf pour ajouter la panoplie des lettres.

Il y a galement la signification des accents (aigu, grave, circonflexe renvers) ou de leur absence, indicateurs de ton, dans la convention qui sera la ntre pour ce lexique.

Toutefois, pour que vous puissiez lire les pages qui vont suivre, il n'est pas inutile de rappeler les lettres de l'alphabet fon qui ne sont pas familires au lecteur francophone :

- le e ouvert, que nous avons transcrit e

- le o ouvert, que nous avons transcrit o

- le d rtroflexe , que nous avons transcrit - il se prononce en retournant la langue au milieu du palais.

Les nombres. Le fon ignore le systme dcimal... Hlas pour nous !

(Zro: n ti)

- D'abord les cinq premiers nombres: 1 = .dokpo, d; 2 - w . 3 = aton . 4 = n . 5 = atoon.

- La suite se construit sur la base 5 : 6 = azn ; 7 = tnw ( = atoon + w) ; 8 = tn-ton ( = atoon + aton) ; 9 = ten-n ( = atoon + n)

-Le 10 servira de base une nouvelle srie de 5 nombres :

Le Fon-gbe langue des Fon ) appartient au groupe des langues Kwa. Et plus prcisment au sous-groupe des langues Aja- Tado, qui runit les langues des peuples originaires de Tado .

Ce sont des rgles essentielles de prononciation de la plupart des voyelles et consonnes. Et nous ne reviendrons pas dessus dans ce chapitre - sauf pour ajouter la panoplie des lettres.

Il y a galement la signification des accents (aigu, grave, circonflexe renvers) ou de leur absence, indicateurs de ton, dans la convention qui sera la ntre pour ce lexique.

Toutefois, pour que vous puissiez lire les pages qui vont suivre, il n'est pas inutile de rappeler les lettres de l'alphabet fon qui ne sont pas familires au lecteur francophone :

- le e ouvert, que nous avons transcrit e

- le o ouvert, que nous avons transcrit o

- le d rtroflexe , que nous avons transcrit - il se prononce en retournant la langue au milieu du palais.

Les nombres. Le fon ignore le systme dcimal... Hlas pour nous !

(Zro: n ti)

- D'abord les cinq premiers nombres: 1 = .dokpo, d; 2 - w . 3 = aton . 4 = n . 5 = atoon.

- La suite se construit sur la base 5 : 6 = azn ; 7 = tnw ( = atoon + w) ; 8 = tn-ton ( = atoon + aton) ; 9 = ten-n ( = atoon + n)

>>> Le 10 servira de base une nouvelle

srie de 5 nombres :

crivez a un ami en fongb/ write to a friend CLICK http://www.microbazar.com/langue/contact/

Suivant

2005 Vodoo

FONGBE

Remerciements

Grard Poirot Docteur en linguistique malgache Ile de lma Runion: Auteur et Raymond et Franck Codjia Informateurs: Eugne Koumagnon, prsident Association Culturelle Vodoo :

Traduction en anglais

par Maximilien QUENUM (AU PAYS DES FONS :us et coutumes du DAHOMEY)

Edition MAISONNEUVE ET LA ROSE, 15, rue Victor Cousin -- PARIS

"Ce site a le but de vous enseigner et de vous aider parler la langue Fongb comme un Fon. Fongb, langue principale du Bnin, Sud de lAfrique de lOuest, est parle par plus d' un million et demi de personnes. Nous vous permettons d'utiliser notre site pour partager vos expriences au Bnin comme chez vous. Dj de chez vous partout o vous rsidez, crivez vos proches (Bninois) pour leur prouver l'amour que vous avez pour ce pays et pour eux mmes." Tay Adly alias lerougeo

<l' accents >

Pour obvier ces difficults, certains peuples ont adopt divers accents. Les mots simples sont en petit nombre; gnralement monosyllabiques, ils traduisent plusieurs ides la fois.

Exemple :

Gan: Fer, chef, heure, aiguiser, cloche, tre sain et sauf, mesure, appuyer, vident.

Ko: Cou, refuser, sable.

Ta: Allumer, tte, sommet, tamis.

Doo: Racine, bafouiller, filet, pisser.

D: Planter, trou, en bas, mur.

Kan: Prendre une partie de quelque chose, corde, fouiller, consulter les divinits.

Sa: Frictionner, chtrer, vendre, couler (eau), ramper terre.

T : Ville, disposer en ordre, pilon, oreille, extrmit.

Din: maintenant, trop, dpasser.

Sen: Adorer, servir,couper, pousser (plante), civette, loi, goudron.

Nou: Boit, chose, boire.

Hon: Draciner, porte, boa, ver de Guine, s'vader.

La voyelle peut tre prfixe selon les besoins de l'euphonie:

Lan, lan: la viande.

Ta, ta: la tte.

H, h : l'oiseau.

Les mots composs pullulent et peuvent runir jusqu' cinq mots simples :

 

Nou-kp-d-nou-nou = hasard.

H-kpa-d-me"-nou = calomnie.

Ya-vi = pleurer.

Gbe"-vi-han-d-to = plaintif.

K-nou = rire (verbe).

Nou-kik = rire (nom).

 

Il n'y a pas de genre. Un mot employ absolument se traduit en franais avec l'article indtermin singulier ou pluriel, selon le contexte. L'article dfini singulier o , qui devient quelquefois 1o devant une voyelle se change en l au pluriel et se place aprs le nom qu'il dtermine :

 

Vi /o, vi l = l'enfant, les enfants (... que j'ai vus).

Gbakoun o, gbakoun l = le, les chapeaux (... que...).

 

La particule to " s'ajoute un verbe et dsigne le sujet qui fait l'action exprime par le verbe:

 

K-nou = rire;

Nou-kto = qui rit;

Sa-v = supplier;

V-sato = suppliant.

 

La particule non , au contraire, se place aprs un nom dont il fait un adjectif qualificatif. L'adjectif qualificatif s'emploie absolument; quand la clart l'exige, il est prcd du mot m pour les noms d'hommes ou de femmes, et de nou pour les choses :

 

Skou-non = boiteux.

Adingbun-non = rapporteur (adingban = rapport).

Fonlin-non = paresseux (fonlin = paresse).

Nouvo-non = chose sans valeur (par ext. : vaurien).

M-yaya = homme sans valeur .

 

Le comparatif s'exprime par Hou) (plus que) qui se place entre les deux termes de comparaison :

 

Gbto gnlan-houn (Hou) kpo : l'homme est mchant plus que la panthre.

Fongb v-ou (Hou) anaggb : le fongb est difficile plus que le nag.

 

Un adjectif rpt deux ou trois fois exprime le superlatif :

 

Dagb = bon; Dagb-Dagb = trs bon ;

Nu dah = grand; Dah-dah = trs grand ;

Kpvi = petit; Kpvi-kpvi = trs petit.

 

Le verbe est l'origine du substantif; c'est ainsi que certains noms - surtout ceux d'animaux - sont tirs de l'action:

 

Le canard = Kpakpa (l'animal qui fait: kpa I kpa !)

Le dindon = Trtr (l'animal qui fait: tr ! tr ! tr I tr I)

Le breuf = Gnibou (l'animal qui fait: nbou I nbou I)

La poule = Kkl (l'animal qui fait: kl I kl I)

En raison de l'quivoque ventuelle signale plus haut propos des mots simples, l'usage veut, pour viter la confusion dans le sens, que la forme infinitive s'nonce avec un complment :

nou-nou = manger (dou = manger; nou = quelque chose).

K-nou = rire (k = rire; nou = quelque chose).

K-m = se moquer (k = rire; m = quelqu'un).

Za-yi = balayer (za = balayer; a = le sol).

Wa-azo = travailler (wa = faire; azo = travail).

 

Le complment plac avant le verbe redoubl forme le substantif verbal (action de faire l'acte exprim par le verbe) :

Nou-doudou = action de manger, manger (n).

Nou-kil( = rire (n) kik mis pour kk.

M-kik = moquerie (kik mis pour kk).

A-ziza = balayage (ziza, mis pour zaza).

Azo-wiwa = travail (wiwa, mis pour wawa).

Le verbe passif se traduit par la forme active avec, comme sujet, le pronom indfini E " ou M " (on) :

Je suis aim = E yi-wan nou mi (on m'aime).

Ils sont choisis = e chian y ( on les a choisis).

Je suis insult = M de zoun mi (on, quelqu'un m'a insult).

Le verbe pronominal n'existe pas; il est remplac par l'actif avec les pronoms personnels yin-d " ou yin-dsou " (moi-mme) ; houi-d " ou dsou " (toi-mme) ; -d " ou dsou " (lui-mme) ; mi-d ou dsou (nous-mmes) ; mi-d " ou dsou " (vous-mmes) ; y-d " ou dsou (eux-mmes) ;

Je me frappe = N h yin-dsou.

Il se trompe = E bl -d.

N.-B. - Les verbes essentiellement ou accidentellement pronominaux ne le sont pas ncessairement en fongb.

Il faut quelquefois recourir de longues priphrases pour exprimer les concepts abstraits, car l'abstrait proprement dit n'existe pas en dahomen. Ainsi, il n 'y a pas de mot exact pour dire couleur ". (En ce cas, on procde indirectement : couleur = ce qui fait qu'on dit d'une chose qu'elle est blanche ou noire). Des mots portugais ou franais ont t naturaliss avec des dsinences locales; ce sont ceux qui expriment des objets trangers :

Table = tav.

Fentre = flt

Faux-col = acola.

Entonnoir = foulin (de l'anglais: funnel).

Beaucoup de mots se traduisent avec une certaine fantaisie :

Sucre = Yv-dj (m. m.: sel europen).

Enfin d'autres mots, abstraits ou non, se traduisent par de vritables allgories :

Aimer = yi-wan (trouver agrable l'odeur de quelqu'un).

Esprer = d-noukoun (diriger les yeux vers...).

Apaiser = fa-h-m (rafrachir le ventre...).

Se fcher = .siin-h-m (attacher le ventre).

Etre content = houn-h-m (ouvrir le ventre).

Etre mchant = ylan-houn (avoir du sang mauvais).

LA NUMRATION

La science des nombres, selon le systme dahomen, suit un mcanisme bien simple, mais qu'il importe de savoir. Le Dahomen n'a pas de numration crite. La femme qui veut savoir combien de fois elle a vers des apports une tontine marque chacun de ses versements par un trait sur les murs de sa maison ; l'ouvrier qui veut compter ses jours de travail au service d'un propritaire fait, chaque soir, une entaille sur sa canne; la grainetire qui livre sa marchandise par quantit marque chaque mesure verse dans le sac de l'acheteur l'aide d'un grain ou d'une pierre (d'o l'expression: So-kin, prendre pierre, pour dire : noter, remarquer, retenir).

Tandis qu'en franais le systme numrique se base non seulement sur les dizaines et les centaines, en dahomen, il est quinaire et quadragnaire, c'est -dire que les nombres s'ajoutent de cinq en cinq et de quarante en quarante. Il n'existe donc que cinq units et quatre dizaines :

UNITS DIZAINES

1 = d -

2 = w 10 = W

3 = Aton 20 = K

4 = n 30 = Gban

5 = Atoon 40 = Kan-d

Except 6 qui fait Azen et 15 qui se dit Afoton , tous les autres nombres jusqu'aux dizaines s'obtiennent par addition (1) :

7 = Ten-w (5 + 2)

9 = Ten-'n (5 + 4)

50 = Kan-d-wo (40 + 10)

A partir de 15 , le plus petit facteur de l'addition se joint au plus grand par la particule N oukoun, ce qui signifie: unit (2)

(1) Dans l'addition, . Atoon , se change en. Ten , jusqu' la premire dizaine. pour ajouter l'unit aux dizaines, on emploie le distributif Dkp .

(2) Except dans 25 = K-atoon ; 35 = Gban-atoon.

16 = Afoton-noukoun-dkp (15 + 1 unit)

19 = Afoton-noukoun-n (15 + 4 units)

33 = Gban-noukoun-aton (30 + 3 units)

Chacune des units cites plus haut ajoute 40 sans la particule noukoun multiplie ce dernier chiffre. N .-B. 40, en ce cas, fait simplement: Kan :

80 = Kan-w (40 x 2) 120 = Kan-ton (40 x 3)

100 = Kan-w-k (40 x 2 + 20)

Un nombre suivi du suffixe G marque le rang :

Wgo = deuxime

Kan-dg = quarantime

Kan-w-kg = centime

Un mme nombre redoubl devient distributif; la premire unit d devient dkp dans les adjectifs distributifs :

Dkp-dkp = un par un

Gban-gban = trente par trente

Les nombres 7 et 41 sont sacrs; le dernier, en termes religieux, devient: Kan-d-Iissa.

Voici encore quelques autres termes usits surtout dans le commerce :

Afo-d = 200 (1 sou)

Afo-w = 400 (10 centimes)

Af'n = 800 (20 centimes)

Af'atoon = 1.000 (25 centimes)

Afo-wo = 2.000 (0 fr. 50)

Dgba = 4.000 (1 franc)

L'expression: Dgba-Iivi dsigne un nombre infiniment grand ou infiniment petit.

Nous ajoutons volontiers cette tude les units de mesure usites chez les Fons :

Noukoun-houihou (le clin dil).

Afo-did (le pas).

Nou-kik (le temps de dire une syllabe).

Awa-ka (la brasse).

Le Fon-gbe langue des Fon ) appartient au groupe des langues Kwa. Et plus prcisment au sous-groupe des langues Aja- Tado, qui runit les langues des peuples originaires de Tado .

Ce sont des rgles essentielles de prononciation de la plupart des voyelles et consonnes. Et nous ne reviendrons pas dessus dans ce chapitre - sauf pour ajouter la panoplie des lettres.

Il y a galement la signification des accents (aigu, grave, circonflexe renvers) ou de leur absence, indicateurs de ton, dans la convention qui sera la ntre pour ce lexique.

Toutefois, pour que vous puissiez lire les pages qui vont suivre, il n'est pas inutile de rappeler les lettres de l'alphabet fon qui ne sont pas familires au lecteur francophone :

- le e ouvert, que nous avons transcrit e

- le o ouvert, que nous avons transcrit o

- le d rtroflexe , que nous avons transcrit - il se prononce en retournant la langue au milieu du palais.

Les nombres. Le fon ignore le systme dcimal... Hlas pour nous !

(Zro: n ti)

- D'abord les cinq premiers nombres: 1 = .dokpo, d; 2 - w . 3 = aton . 4 = n . 5 = atoon.

- La suite se construit sur la base 5 : 6 = azn ; 7 = tnw ( = atoon + w) ; 8 = tn-ton ( = atoon + aton) ; 9 = ten-n ( = atoon + n)

-Le 10 servira de base une nouvelle srie de 5 nombres :

Le Fon-gbe langue des Fon ) appartient au groupe des langues Kwa. Et plus prcisment au sous-groupe des langues Aja- Tado, qui runit les langues des peuples originaires de Tado .

Ce sont des rgles essentielles de prononciation de la plupart des voyelles et consonnes. Et nous ne reviendrons pas dessus dans ce chapitre - sauf pour ajouter la panoplie des lettres.

Il y a galement la signification des accents (aigu, grave, circonflexe renvers) ou de leur absence, indicateurs de ton, dans la convention qui sera la ntre pour ce lexique.

Toutefois, pour que vous puissiez lire les pages qui vont suivre, il n'est pas inutile de rappeler les lettres de l'alphabet fon qui ne sont pas familires au lecteur francophone :

- le e ouvert, que nous avons transcrit e

- le o ouvert, que nous avons transcrit o

- le d rtroflexe , que nous avons transcrit - il se prononce en retournant la langue au milieu du palais.

Les nombres. Le fon ignore le systme dcimal... Hlas pour nous !

(Zro: n ti)

- D'abord les cinq premiers nombres: 1 = .dokpo, d; 2 - w . 3 = aton . 4 = n . 5 = atoon.

-         La suite se construit sur la base 5 : 6 = azn ; 7 = tnw ( = atoon + w) ; 8 = tn-ton ( = atoon + aton) ; 9 = ten-n ( = atoon + n)

 

 

 

 

 

 

 

>>> Le 10 servira de base une nouvelle

srie de 5 nombres :

crivez a un ami en fongb/ write to a friend CLICK http://www.microbazar.com/langue/contact/

Suivant

A blŏ dn : Merci / thank U

A blŏ ganji : Tu fais trs bien/ thanks very much,

blŏ kpεd ? : As-tu fait un peu ?/how did it go?

damln gangi ? : As-tu bien dormi ?/ did u have a nice sleep ?

A dw ? : Es-tu l-dessus, t'y appliques-tu, y es-tu?/ how the going?

ɖw w ? : Es-tu en train de faire quelque chose?/ how the going?

A dasa pont ɔ́ : Tu franchis le pont/ u cross the bridge

A dɔ̀ axi vivέ. : Tu dis un prix cher/its costly.

din gba wὲ : Ce nest pas vrai/ its a lie

A d akonkpikpan : Tu as du courage/ ure courageous

d dagb ? : Comment vas-tu ?/ how do u do?

d dagb ? : Est-ce que tu vas bien ?/ how do u do?

d fine ? : Es-tu l ?/ areu there ?

d fine ? : Es-tu ici ?/ are u here ?

d gangi ? : Est-ce que tu vas bien?/ are u fine ? allright ?

A d hwedmὲ ganji : Rtabli/ have u recovered

A d kwέ a? : As-tu de l'argent?/ have u some money ?

d kέdέ ? : Es-tu bien ?/ are u fine ? allright ?

d n y : Il faut que tu partes/ u must go, move

d xwgb ? : Est-ce que vous tes la maison?/ are u at home ?

d nŭ : Tu manges/ u (are)eat(ing)

A fo azɔ̆ tow : Tu finis ton devoir/ uve finished your assignment

A fn : Es-tu rveill ?/ are u awake ?

fn ! : Bonjour/ are u fine ?

fn bĭ ? : Est-ce que tu tes rveill compltement ?/ are u well awake ?

fn bĭ ? : es-tu compltement rveill ?/ are u well awke ?

A fn dagb ? : Es-tu bien rveill ? / are u fine ?

fn gangi ? : Est-ce que tu t'es bien rveill? / are u fine ?

fn kέdέ ? : Est-ce que tu t'es bien rveill/ are u fine ?

A gbɔ hwnu : Tu es en retard/ u are late

A hu gbɔ ɔ́ : Tu as tu lagouti/ uve killed the goat

huanu kaka : Merci beaucoup/ thanks very much

A n bl : Tu feras/ ull do it

n n hn : Tu vas boire de lalcool/ ull drink alcohol.

A n sii : Tu lui obis/ ull respect him

n wa gonce : Viens chez moi/ come to me, to my place

n xɔ̀ zn : Tu achteras des ufs/ ull buy eggs

A nan kanbiɔ" y : Tu lui demandes/ ask him

A nan len blhoun : Tu calcules vite/ count it quick

A nɔ yigb ganji : Tu rponds bien/ u answer well

A nyɔ́ xomὲ : Tu es (intelligent) bon/ ure good, kind

ny wn n : Tu l'aimes/ u love him

ny wn n m : Tu m'aimes/ u love me

ny wn n mii : Tu nous aimes/ u love us

ny wn n yĕ : Tu les aimes/ u love them

s kpεd ? : As-tu vendu un peu ?/ did u sell a little ?

se fongb ? : Parlez-vous le fon ?/ do u understand fon language ?

A sx d zemjn : Tu peux prendre le taxi-moto/can u ride taxi bike ?

A s hn ɔ́ : Tu fermes la porte/ u close the door

A ta zogbin ɔ́ : Tu allumes la lampe/ swicht(put) on the light

A tn in' an ? : Est-ce que tu le connais ?/ do u know him ?

wa gangi ? : Est-ce que tu es bien arrive?/ did u arrive safely

wa nε ? : Es-tu venu ?/ are u here ?

wazɔ̆ kpεd ? : As-tu travaill un peu?/ did u do a bit?

Ă wε ? : Formule interro-ngative, rponse incertaine

Ă wε ? : Est-ce que ne ... Pas (interro-ngatif, rponse incertaine)

xɔ̀ zn : Tu as achet des ufs/ uve bought eggs

y ? : Est-ce que tu es parti ?/ did u go ?

y ă ? : Est-ce que tu nes pas parti ?/ didnt u go ?

A yon nunyin : Tu es intelligent/ ure wise

Abɔxwsn ɖo zăn gban : Novembre a

30 jours/ november count days.

Abraham na vitn Mawŭ : Abraham a offert son

fils Dieu!/ Abraham offered his son to God

Accident dokp yawu jὲ : Un accident est si vite

arriv!/ an accident happened(quick)

Acε gge nɔ̀ : Pleine de grces/ full of grace

Adan sin xo susu : Un hurlement de terreur/ a terrible noise

Adi Sagb wὲ. : Or c'tait Sagbo/ its Sagbo.

Ado chindji a? : As-tu de la monnaie?/ do u have change?

Adŭ knŭ, xomε dv. : Les dents rient mais autre est le ventre (mfiez-vous des apparences)/not all laughter is sincere

Afɔtn nukn aton : 18

Afɔtn nukn dokp : 16

Afɔtn nukn nen : 19

Afɔtn nukn w : 17

gbn kpikpen wὲ : Le fardeau est pesant/ the load is heavy

Agbn lέ kpin : Les colis sont lourds/ the load is heavy

Agbaza ɔ́ bĭ : Tout le corps/ all the body

Agbaza non fε ε : Le corps frle/ frigile body.

gbomεnu wὲ n m. : Je suis d'Abomey/ m from Abomey.

Agɔ̀nkέ jijayi l gbl : Les cocos tombs sont pourris / the(fallen) coconuts are spoiled

Agnihoundanou miton le bĭ : Tous nos jouets/ our playing tools

Agoo d xwgb ? : Y a-t'il quelqu'un ? (pardon-dans-la-maison) / is there any body home?

Ah! Yovo se fongb ! Wauh ! : Le blanc parle le fon !/

Ah !, the white man hears fon language

hwlikpɔnuw sɔ́ gog tlεnɔ̀ : La princesse hwlikpɔnuw heurte un clibataire de ses fesses rondes

Ajɔ tow di : Voici ton cadeau/ this is your gift

Aji wὲ ngbo : a c'est vraiment une affaire/ this is serious business

Ajinank ɔ́ kl : L'lphant est gros/ the elephant is big

Ajŏ n dis : La marchandise se vendra bien (merci)/ we wish u good sale

jotɔ́ wὲ nyi : Tu es un voleur/ u are a thief, robber

Akan ati dokp : Un sac de charbon/ a bag of charcoal

Akɔ̀ta miton le

bĭ : Toute notre famille/ the (our) whole family

Akolo ɔ́ klo : La pirogue est grande/ the canoa is big

Akonpkin kpany ton le : Tout leur courage/ their courage

Akonta bi blŏ : Calcul/ calculation

Akoue wman non : Billet/money(paper)

Akoyi bnin kpon an? : Es-tu dj all au bnin ?/ have u ever travelled to Benin ?

Alag ɔ́ vo : Le quai est dsert/ the quay is desert

Alɔ d ɔ́ : Ct de (du)/ on the other side

Alɔ tn jɔlo a : Il est maladroit/ he cant shoot straight

Alɔ tow jɔlɔ : Tu es adroit/ u can shoot straight

Alɔvitn do viv wὲ : Son doigt lui fait mal /his child hand aches him

Aligbontɔ lέ ya a : Les passants sont rares/ the passers by are rare

Alo mion non we : Il est maladroit/ he is a left hand person

Aman le dodid we : Les feuilles se dtachent et s'envolent / the leaves of the tree are fallen

Aman le yo : Les fleurs se courbent/ the leaves are fading

Amɔ̆ wulkpa ɔ́ hw : Mais d'abord la salle de bains !/ the bathroom first

Amɔ̆ gbɔ́ sukpɔ a : Mais pas beaucoup de moutons/ not many goats.

Amɔ̆ gg kuwiji tahoun : Mais beaucoup sont trs

sales/ but many are dirty.

Amɔ̆ n yaya wὲ : Mais en vain!/ but its an ordinary thing

mɔ̆ nukplonmεtɔ́ we mi nyi : Mais nous sommes

professeurs/ but we are theachres

Amɔ̆ thi ɔ́ f : Mais le th est froid/ but the coffee is cold

Amɔ̆ un won bi : Mais jai tout oubli/ but ive forgotten all

Ami ɔ́ si gnin(sin) : La graisse est fondue/ the grease is oily

Ami wan non : Parfum/ a perfummed oil

Amln si a zon : Maladie du sommeil/ sleeping sickness

Amlongɔ́ sn m. : J'ai sommeil / Ifeel sleepy

Ani d : Qu'est-ce que tu as cuisin ?/ what has u cooked

An w ? : Que fais-tu ? / what are u doing ?

Ani Kofi dɔ̀ ? : Qu'est-ce que Kofi a dit ?/ what has Koffi said

Aniwε jὲ bɔ̀ : Pourquoi ?/ Why ?

Aniwε jὲ bɔ̀ : Qu'est-ce qui s'est pass pour que ?/ what happens that ?

Aniwε zn bɔ̀ : Qu'est-ce qui fait que ?/ why is it that ?

Annie n nɔn xwgb : Annie restera la maison/ Any will stay home

Ann ji-vi : Anne a enfant/ Anne has delievered of a baby

Arnɔ̀l kn mɔ̆t : Arinola a conduit une voiture/Arimola has driven a car.

Arnɔ̀l n kn mɔ̆t : Arinola conduira une voiture/Arimola will drive a car..

As ɔ́ lέ : Epouses-ci, les pouses-l/ the wives

As c do xwgb : Ma femme est dans la maison/ my wife is at home

As nab d ? : Combien as-tu de femmes ?/ how many wives have u

As tow l ? : Et ta femme ?/ what about your wife ?

As tn wὲ : C'est son mari/ its her husband

As tow l ? : Et ton mari ?/ what about your husband ?

As w l ? : Et ton mari ?/ what about your husband ?

Atn dax sin gg : Le baobab a beaucoup de fleurs/

the baobab has many flowers

Atn sisen lέ miy : Lesfruits( pommes) sont mres/ the fruits are ripe

tn sisen yɔyɔ : Un fruit nouveau/ a new fruit

Atnsnsέn on gbl : Ce fruit est pourri/ this fruit is roten.

Aton" go o : Troisime/ the third

tngɔ ɔ́ : Cinquime/ the fifth

Avivo do sinsin^ wὲ : Il tremble de froid/ he is shivering(of cold)

w ɔ́ handou vio : Le chat griffe l'enfant/ the cat has bitten the child

w ɔ́ do xwgb : Le chat est dans la maison/ the cat is in the house

Aw c lέ : Mes chats/ my cats

Aw de lέ : Des chats/ some cats

Aw nε ɔ́ : Ce chat/ this cat

Aw nε ɔ́ lέ : Ces chats/ these cats

Aw lέ bi : Tous les chats/ all the cats

Aw mito on lέ : Vos chats/ your cats

Aw mi ton lέ : Nos chats/ our cats

Aw tn lέ : Ses chats/ his cats

Aw tow lέ : Tes chats/ your cats

Aw yet̀n lέ : Leurs chats/ their cats

Awu hen nu : Portemanteau/

Awu xox : Robe, vtements (vieille)/ old dress(es)

Axitεgb wε ny egbe ? : Quel jour de march est-ce aujourd'hui ?/ what market day is today ?

Ayidosn do zan gban : Juin a 30 jours/ june has tirthy days.

Ayihoun gidigidi ' l : Des jeux dangereux/ some dangerous games

Ayizen go o : Sixime/ the sixth

Azan dvo gb ́: La semaine suivante/ the following week

Azan tantn gb gd ɔ́ : Aprs huit jours/ eight days later

Azan dokp dokp : Chaque jour/ each day,

Azăn n wa sn : Le jour viendra/ a day shall come

Az̆n tέnw lέ di : Les 7 jours de la semaine sont : / these are the 7 days

zan y atn : Il y a trois jours/ its three days long sice I saw u

Azan yoyo d wayi : Quelques jours avant/ some days before

Azɔ hɔ wὲ : C'est une salle de classe/ its a class room.

Azɔ̆ tow lo : Et ton travail ?/what about your work?

Azɔmen vi hounkutɔ : Un enfant patient/ a patient schoolboy

Azɔmε mi tn klŏ ? : Votre cole est-elle grande ?/ is your school big ?

Azɔ̀n gbɔ̀ nı́ı̀ bi : Il est compltement guri (maladie)/ he is completely healed, cured

zɔ̀tέ nɔ w ? : Quel travail fais-tu ?/ which job do u do ?

Azɔwatɔ alɔ jijɔlɔ non : Un ouvrier adroit/ a good handy worker

Azɔwatɔ hounkutɔ d'l : Des ouvriers patients/ some patients workers

zn d ? : Y a-t-il des oeufs ?/ are there eggs?

Azinkpo ɔ́ siέn : Le meuble est solide/ the furniture is solid

zinzɔ nɔ̀ɔ́ d jidid : Le malade garde lespoir/ the sick person is hopeful

Azinzɔnɔǹ hɔ́ hwala : Le malade se cache/ the sick is hidden

zinzɔnɔ̀ ɔ́ hὲn nukiko : Le malade garde le sourire/ the sick is smiling

Azinzɔnɔ̀ ɔ́ k : Le malade est mor the sick is dead

Azinzɔnɔ̀ ɔ́ na k : Le malade va mourir/ the sick will die

Azinzɔnɔ̀ ɔ́ siέn wu : Le malade reste fort/ the sick is strong

Azinzɔnɔ̀ ɔ́ vo honhonlon : Le malade reste faible/ the sick is weak

Azo te anon wa? : Quest-ce que tu fais dans la vie ?/ what job do u do ?

Azw lan d. : Il y a de la viande de lapin (ou livre).

Bɔ n nyɔ́ : Jusqu' ce que ce soit bien/ hope its good

Bɔ̀ vodn tɔ́n w. : Et son vodun prend possession de lui./ and he is possessed

B ɔ́ mὲ bla : Le ciel est sombre et gris/the weather is dark

Beurre ɔ́ bɔ : Le beurre est mou/ the butter is soft

Bĭ wὲ gbl : C'est tout abm/ the whole is spoiled

Bi lɔ hunzo : Cette bire est chaude/ this bire is hot.

Bill do xw w : Bill a deux maison./ Bill has two houses

Blo blbl : Ne va pas vite/ dont go fast

Bl xw do : Amliorer la maison/ improve on the house

Bl xw : Arranger la maison/ arrange the house

Bŏ ɔ́ d : Le grigri a russi/ the charm(juju) has worked

B dɔ̀ k t ɔ ni. : Et lui dit merci./ thank him

Bo y ὲɖɔ' nin dɔ̀ : : Et lui dit : / and he said

Bo d axi b : Mais marchande donc/ price then !

Bo nd kpojijὲ, : Et je me mets genoux,/ I am on my knees

B yɔlɔ mi : Et elle nous a invits/ he invited us

Bo fin nuwanlan nu : Vola un crayon/ this is a pencil,

Bo gba yĕ do : Et les dispersent/ send them away

Bo kanbyɔ́ y dɔ̀ : Pour lui demander pourquoi/ ask them why

Bo kanbyɔ́ y dɔ̀ : : Pour lui demander ce qui suit / to ask them why :

B kpɔ́n gud : Et regarde en arrire/ look back.

Bo kpen nu hihen : Et il est lourd porter/ its heavy to carry(to bear)

Bo n blŏ untέ ? : Pour quoi faire?/ and what for ?

Bo y bo wă : Va et reviens/ farwell

Bolo di yen dɔhn : Fais comme moi/ do like me

Bn ba amasn : Pour chercher un remde/ look for the remedy( cure)

Bn blŏ tέ ? : Pour quoi faire?/ to do what ?

Bn nă na nɔ c : Pour le donner ma mre/ to give it to my mother

Bn xɔ̀ jὲ : Pour acheter du sel/ to buy salt

Bonjour, un nɔ ny pierre : Bonjour, je mappelle pierre/ good morning, my name is Peter

Caf ɔ́ hun mion : Le caf est trop chaud/ the coffe is hot

Ck dokp dad : Mille cinq cent francs/one thousand five hundred

Cak dokp dad. : 1.500fcfa (1.000 et 1/2).

Caki w di : Voici 2000 f./ this is 2000fcfa

Carol do xw tn : Carol a cinq ans/ Carol is five years old

Cav ɖ d zan glɔ : La cl est sous la natte/ the key is under the mat.

C wὲ nyin : Elle est moi/ iuts mine

Csar y gb dɔ̀ : : Csar rpondit : / Cesar answered and said

Choukou dokp doui : Un chien l'a mordu/ he is being bitten by a dog

Choukou dou gbovi ɔ́ : La petite chvre est mange

par le chien/ a dog has eaten the small goat

Choukou le bĭ : Tous ses chiens/ all the dogs

Cica mὲ dagb tn : Le centre de toute bont/ the center of all beauy

Ciyεn alɔ do : Dfendre/ hold it tight

C wzɔ̆ mὲ. : Pourtant il est venu au travail/ yet he came to work.

Cobɔ̀ a wa gb : Bien avant ta naissance/ before u were born

Cuku hnnylătɔ d lὲ : Des chiens mchants/ some wicked dogs

Cuku kpodo w kp : Le chien et le chat/the cat and the dog

Cuku lon awajij ton : Le chien saute de joie/ the dog jumps happily

D ɔ́ kl : Le chef de village est gros./ the village chief is fat

D ɔ́ mɔ̀ lanmen : Le chef de village est grand/ the cief is stout

Da kpodo t kp : Tirer avec un fusil / shoot with the gun

Da kpodo t kp : Tirer avec un pistolet/ shoot with the pistol

Dad y Alada : Le roi est all Allada (le roi est mort)/ yhe king is gone to Allada (dead).

Dan c dsu : Mon serpent aussi/ my own serpent(luck).

Dasa gbὲ ɔ́ : Traverser le monde/ cross the crowd

Dayi xoxo ɔ́ : Autrefois/ yesteryears

Dɔ̆gbε̆ x mε : Former une association avec quelqu'un/ to be associated with someone

Dĕ nsn di. : Voici de la sauce de noix de palme/ this is the palm oil soup.

Dgon d gb a : Excuse-moi, il ny a pas de crevettes aujourdhui/ excuse me, there is no crafish today

Djohon yan wziza : Le nuage est chass par le vent/ the wind sends the cloud away

Do adɔ tn mὲ : Dans son nid/ in its nest

Do ali dax non : Filet larges mailles/big opening net

Do vɔ̀ n : Mettre un tissu sur la tte (mettre, tissu, pour, lui)/ put him the cloth on

Do gn tanton men : A huit heures/ at 8 pm.

Don kan min : Jambe/ the leg

D kpέ n mε : Remercier une personne/ to thank(appreciate) some one

Dŏ nbyx n mὲ : Blague propos de quelquun (faire une)/ to joke about some one

Dŏ viv n mε : Encourag/ to encourage(encouraged)

Doo n mi : Sois le bienvenu/ uare welcome

Drin do w : Tendre/tender

ani wt mi w ? : Pourquoi tes-vous venus?/ why did u come?

D yton le bĭ : Tous leurs cheveux/ all the hair

Dɔ̆l ww l ? : Et soixante francs (5 x 12) ?/ what about 60 francs?

Dtέ Kof du ? : Lequel Kofi a mang ?/ which one has Koffi eaten ?

Dibla y amiyon mε : Vers l'est/ almost to the left

Dŏ kp c : A mon ct/ nearer me

Do al ji : Dans la rue/ on the road.

Ɖo al ji : En chemin/ on the road.

Do ali mitn ji : Dans notre rue/ on our way.

Do ali t : Au bord de la route/ by the road side

Do tn s : Sous un arbre/ under the tree

Do avɔ gwl : Sous la couverture/ under the cover.

D azɔmε ɔ́ : A lcole/ in the school

Dŏ zɔ̀n n mε : Provoquer la maladie chez quelqu'un/ to send(provok) an illness

Dŏ bŏ mε : Jeter un sort quelqu'un/ to send a bad omen

D d fdfd ɔ́ : Qui a des cheveux fins/ with soft hair

Do f ɔ́ : En cet endroit/ in this place

Do gulsi lε gon : Chez les paysans/ with the farmers.

Do hw t ɔ́ : Grce toi/because of u,

Do hwnin N ɔ́ : A ce moment l/ at that moment

Do kɔhota ɔ́ : Dans la cour/ in the coumpoud(outside the room)

D Ktɔ́n txmὲ. : A l'intrieur de Cotonou/ IN Cotonou town.

Do kwn mε : Donner des coups de poing/ to throw a blow

Do n mε : Confier/ to entrust

Do nu to : Expos/ tell the people

Do taji ɔ́ : En effet/ in fact

Do tɔsisa t don : Au bord du fleuve/ by the lake side.

Do tololo mε ɔ́ : A l'instant/ now

Ɖo und nu mind : Confier quelque chose quelqu'un/ say something to someone

Do xwgb ɔ́ : A la maison/ at home

Do zogbin gb : Autour de la lampe/ under the light,

Do agoun dl tintin : Entre les autres tribus/ among certain people.

Dokp je ji : Et un de plus/one more

Dol ww̆ l ? : Et 60 (f) ?/ what about the 60 francs

D tnsnsέn dokp : Mange un fruit/ eat a fruit.

ba akonkpikpan kpo : Il perd courage/ he lost courage

E bɔ nu : Il a ferm la bouche/ he is quiet

E blŏ fata tn : Il l'a fait gratuitement/ hes done free

E blŏ nŭ dagb : Elle a fait une bonne action/ he did good

blŏ nŭ nyanya : Il a fait une mauvaise action/ he did bad

E bolo amisa ɔ́ : Lglise/ he did a church service

b sin sɔ : Il a disparu depuis hier/ he was missing since yesterday.

E ́ ya a ! : Dj !/ already ?

dɔ̀ lo dokp : Il a dit un proverbe/ he narates a tale

E d francgb kpεd : a ressemble un peu au franais/ a bit like french language

diɖɔ lilεlilε : Elle s'en va voltiger/ he flies

E d tn ɖ s : Il est sous l'arbre/ he is under the tree

E d tn s : Il est sous l'arbre/ he is under the tree do azomen : Il est lcole/ he is at work

E d d̆n. : C'est l-bas/ its over there.

E d gn mὲ : Il est (dans) l'heure/ in two hours time

E d gangi ? : Il va bien ?/ is it good, is he feeling well ?

do gbigb wὲ : Il la casse/ he is plucking it

E d gud : Il est derrire/ he is behind

E d̆ hn nukn : Il est devant la porte/ he is in front of the door

do kanwko : Il y en avait cent/ he has hundred

E d kέ dέ : a va un peu/ its a bit fair

do miman wὲ : Il le partage/ he is sharing it

do t, : Il se tenait debout/ he is standing,

E d xɔ ̀ ta. : Il est sur le toit (= il, tre, maison, tte)/ its at the top of the roof

E d xɔ́ (a)kp : Il est ct de la case/ its, he is by(near) the room

E d xɔ̀ s. : Il est dans la maison. /its in the room

E do xw tenw : Elle a sept ans/ he(she) is seven years old

E do xwgb : Il est la maison/ he is at home

E d zan j : Il est sur la natte/ its, he is on the bed

E d nŭ : Il mange/ he eats

E gbl wu y d' : Il sest bless/ he wounded himself

E gbn dŏn : Il est pass (par) l-bas/ he is gone there

E gnon nou w : C'est mieux pour toi/ its better for u

E gosin coutonou : Il vient de cotonou/ he is from Cotonou

E ha s j : Il est mont sur la montagne/ he climbs the mountain

E hun tad kpd : Il est un peu fou./ he is abit crazy

E hw h w : Il est plus jeune que toi./ he is younger than u

hw nu mi : On me prte/ they lend me

E jw ɔ́ : Demain qui vient/ he is coming

jaw Togo : Il arrive du Togo/ he comes to Togo

ji mὲ nyɔ : Elle s'y brle/ he burns himself

E ji vi : Elle a enfant/ shes put to bed

jl m : Il me plat/ Ilove it

E jὲ nε : C'est a/ thats it

jὲ nε : Absolument ! / absolutely

E jε nε ă : Absolument pas !/ absolutely

E kpo h koffi : Elle est plus vieille que kofi./ he is older than Koffi

E kpn mi : Il vous a regard/ he looks at me

E kpn w : Il t'a regard/ he looks at u

E kpn zɔ̀ : Il a regard au loin.

E ln ? : Est-ce loin ?/is it far ?

E lin ga : Il n'y a pas longtemps/ its a long time

E lὲ gl tn : Il a cultiv son champ/ he works on his farm

E ma mi a : Je n'ai pas l'habitude/ Im not

used to it

E mɔ̀ lanmὲ : Il est grand/ he is big

E my hεὲ. : C'est d'un rouge trop vif./ its all red

E n bl : Il fera/ hell do it

E nă cε : Qu'il en soit ainsi./amen

n dɔ̀ : On dirait/ it seems

n dɔ̀ sika : On dirait de l'or/ it looks like gold

E n ɖu nyi : Il le mangera.

E n kl : Il va grossir (sera gros)/ he will be fat(big)

E n ln ă. : Ce ne sera pas long (dure)./ it wouldnt be long

na mi alɔ : Il me donne la main/ he gives (shakes) me hand

E n s : Il grandira/ he will be big

E n wa sɔ : Il arrivera demain/ he will come tomorrow

E n w su : Il sera grand/ he will be big

n xɔ̀ ln : Il achtera de la viande

E n y : Il partira/ he will go

E n y nyi min vo : Il partira sans moi/ let him go without me.

E nɔ dɔ̀ mɔ̀ : On dit a/ it is said

E nɔ gandji : Etre mieux/ its better

E nɔ ny Karen : Elle s'appelle Karen/ he is called Karen

E nɔ ny Pierre : Il s'appelle Pierre/ he is called Peter

E nɔ s dgɔ : Il vend des crevettes/ its called crabfish

E nɔ wa zanzo : Il travaille de nuit/ he works by night

E nɔ wjɔ : Il fait du commerce/ he is a trader

E nen ɔ́ gdɔ : Aprs cela/ after that

E n cε : Qu'il en soit ainsi/ may it be so. amen

E n gg : Il a bu un coup de trop/ he drank too much

E nyanlan bi a : a va pas mal du tout/ not bad at all

E nyanlan bĭ ă : Pas mal, merci/ thanks not bad, .

nyanlan bĭ a : Comme ci comme a/ manageable

E nyɔ a : Absurde/absurd

E nyɔ́ a : Ce nest pas bien/ not good.

nyɔ́ din : C'est gnial !/ its genial

nyɔ́ kpikpon : Ca fait plaisir de le regarder/ beautiful, good to watch nyɔ́, vax a : Okay, ce nest pas cher/ OK, not expensive

E nyi ck a : Ce n'est pas un chien/ its not a dog

E ny matntɔ́ : Il n'est plus/ he is dead

E ny nt a : a ne veut rien dire/ it maens nothing

E nyĭ nt a : Ce n'est rien / not important

E ny nyε a, : Ce n'est pas moi,/ not me

ny wn n hn ? : Est-ce qu'il aime boire?/ he doesnt like drinking

E ny wn n m : Il maime/ he likes, loves me

E ny wn n w : Il taime/ he likes, loves me

ny wn n we a : Il ne taime pas/he doesnt like U

E ny xixɔtɔ́ ? : Est-il acheteur?/ he is not a buyer

nyin ayounmlinmlin d^ : Elle lui lance un (ballon)/

he throws mim the (ball)

E nyl hn : Il est mchant / he is sever

E ny dεkpὲ : Il est beau/ he is beautiful

E o ya a : Pas encore/ not yet

E o ya ? : Dj ?/ ready

E su a : Soyez le bienvenu/ U are welcome

E su yhon : Je te vois demain/ see U tomorrow

E s yhn : A demain matin/ see U tomorrow

E su h i : Plus grand que lui/ he is older than him.

E s kpέ a : Ce n'est pas grand chose/ not much to thank about

E s k a.: Cela ne vaut pas un merci/ not much to thank about.

E s n d a : De rien/ not much to thank about

E sukpo din ! : C'est beaucoup!/ its too much

E tn gb yi : Il sait rpondre/ he can answer

E vax din ! : C'est cher!/ its expensive

vaxi dn ( vέ axi dn) : Cest trs cher!/ its too expensive

E v'x (vέ ax). : C'est cher!/ its expensive

E vh a : Ce nest pas grave/ not difficult

E vv kk : C'est extrmement doux/ its too sweet

E viv n Jean : Jean est content/ John is happy

E viv n mi : Je suis heureux/ Iam happy

viv n m : Je suis satisfait/ Iam satisfied.

E viv n Pierre : Pierre est heureux/Peter is happy

E vv ton : C'est trop doux (coeurant)/ its extremely sweet.

E vv zεu : C'est trs doux / its extremely sweet.

E wa tέntin : Il est venu au milieu/ he is at the center

E wayi ɔ́ : Hier qui est pass/ past

E w fan : C'est trop blanc/ digustingly bright.

E w fo. : C'est trop blanc/its too white.

E w man : Lettre/ letter

E w dn : Cest trop noir/ its too black

E w vi : C'est beaucoup trop noir/ its too black

E wili alo : il est mari/ he is married

E wolebe ahan nn : Il sest remis boire/ hes started to drink again

E xɔ̀ ayoman houhou : Il achte des oignons schs/

he bought dried oignons

xɔ̀ lan : Il a achet de la viande/ he bought meat

E xw aximὲ : Il va au march/ he is going to the market

E xw ktɔn : Il va cotonou/ he is gone to Cotonu

E y dotxw : Il est all au dispensaire/ he is going to the clinic, the hospital

E y gbadanu : A ce soir/ see Uthis evening.

E y hwdvo nu : A bientt./ see U next time

E y hwtέn ? : A quand ?/ see Uwhen ?

E y sɔ́. : A demain./ see U tomorrow

E y tɔ n : Il est all au bord de la rivire/ he is gone to the river

y tɔ̀ t : Il est all au bord de la rivire. / he is gone to the river

E y xɔ̀mὲ : Il est all dans la case/ he is gone into the room

E y xw : Il est all la maison (pour les vieillards)/ he has trespassed ( old man)

E y zaande : A bientt/ see U soon

E y zan d : A tout l'heure!/ see U soon

E y zn : Il est all dans la fort/ he is gone to the forest

E y ? : Il est parti ?/ ie he gone ?

E ylɔ́ : Il l'appela/ he called him

E" do tɔ̀ kp : C'est ct de la fontaine eau/ he is near the fountain, the wells.

E" sin nyin mɔ̀ : Peut-tre/ may be.

E" y gbada nu : A ce soir/ till evening

E" y hwdvo nu : A la prochaine/ till next time

E" y so : A demain./ till tomorrow

E" y tningb : A lundi/ till monday

E^, mɔ̆ " kolo tahoun : Oui, mais il est bien plus gros/ yes, but, he is fatter.

E^, ko xu mi tahoun : Oui, je meurs de soif !/ yes, im very thirsty

^, xov sin mi : Oui, je suis affam./ yes Im hungry

E^, xov sin mi tahoun : Oui, je suis affam. ./ yes Im very hungry

Eba dmin kpo a : Il na pas le vertige/ he is feeling dizzy

Eblo nou yanyan : Il a fait une mauvaise action/ he is done bad

Edo awa dokp : Manchot / he has one hand cut

Edo nukn mὲ gnignon : Il a mauvaise vue/ he has ugly sight

Eŏ (ŏ), na kpɔ́n atn. : Non, donne 75 francs (25 f x 3)/ no ! no ! pay 75 francs.

Egba avoligan tn : Elle a cass son fer repasser/ hes broken the pressing iron

Egbe wὲ ny Hunjl. : Aujourd'hui, c'est le jour de march Hunjlo/ today is Hunjlo market.

Eh Pierre, sukpo : Eh! Pierre, cest trop!/Eh ! Peter, its too much

Eha oso dji : Il est mont sur la montagne/ he klimbs the mountain

Ein houbi nou : Habituellement, oui./ yes, at any time

Ekpin an efouda : Ce n'est pas lourd, c'est lger/ not heavy, its light

nen go o : Quatrime/ fourth

ŏ, doto we mi ny : Non, nous sommes mdecins / no, we are medical staff

Eŏ, Kof w a: Non, Kofi n'est pas venu/ no Koffi has nt come

Eŏ, tf jέn wὲ. : Non, c'est ici tout prs. Suite/ no, its near

ŏ, un blo nuti a : Non, je nai rien fait/ no, Ive done nothing

ŏ, un d f a : Non, je ne suis pas l/ no, Im not arround, here

Eŏ, un monhounjmen a : Non, je ne comprends pas/ no, Idont understand it.

ŏ, un s nuti a : Non, je n'ai rien vendu/ no, Ive sold nothing

ŏ, un se fongb a : Non, je ne parle pas le fon/ no ? Idont speak fongbe

Ĕŏ, xonton c wὲ. : Non, rien, c'est mon ami./ no, he is my friend

Ete ha ad : Que lis-tu ?/ what are U reading ?

Etέ d ? : Qu'est-ce que tu as cuisin ?/ what have U cooked ?

tέ d gbadan ? : Quas-tu mang cette nuit ?/ what have Ueaten tonight ?

tέ d hwmὲ ? : Quas-tu mang cette aprs-midi ?/ what have U eaten this afternoon ?

Etέ d zanzan ? : Quas-tu mang ce matin ?/ what have U eaten this morning ?

tέ d hwlkɔ ? : Quas-tu mang ce soir ?/ what have U eaten this evening ?

Etέ na d ? : Que vas-tu manger ?/ what will U eat ?

Etέ n n ? : Que vas-tu boire ?/ what will U drink ?

Etέ ba d ? : Que veux tu?/ what do u want ?

Etέ ba de? : Que cherches-tu ?/ what are U looking for ?

Etέ n n ? : Que va-t-il boire ?/ what will he drink ?

Etέ mi n n ? : Quallons-nous boire ?/what shall we drink ?

Etέ mi nɔ blŏ ? : Qu'est-ce que vous faites ?/ what do U do ?

Etέ n a d ? : Que bois-tu ?/ what do U drink ?

Etέ un n n ? : Que vais-je boire ?/ what shall I drink ?

Etέ wε zn bɔ́ : Pourquoi, pour quelle raison ?/ whats the reason why ?

Etέ yĕ n n ? : Que vont-ils boire ?/ what shall they drink ?

Etέ d ? : Quas-tu mang ?/ what have U eaten ?

tέ d egbe ? : Quas-tu mang aujourdhui ?/what have U eaten today ? .

Etέ w mi w ? : Pourquoi tes-vous venus ?/ why did U come

Etε ́wt d hw ? : Pourquoi es-tu calme ?/ why are U calm

Etέ wt wa Ktɔ́n ? : Pourquoi es-tu venu ici Cotonou ?/ why did U come to Cotonu ?

Etέ wt xɔ̀ wm ? : Pourquoi as-tu achet des livres ?/ why did U buy books ?

Etέ wt n jl ? : Pourquoi le vouloir ?/ why wanting to

Etέ wt n sin-in-ta ? : Pourquoi loser ? why dare U that ?

Etέ wt mi dɔ jl ? : Pourquoi vous tes-vous disputs ?/ Why did U querel ?

Evo n ti n an : Nul/ he is useless

Ewo, un dŏ xw tenw : Non, j'ai sept ans !/ no, Im 7years old !

wo, un kpodo agbaza men : Non, je suis en pleine forme !/ no, Im still healthy

Eya mi nan mɔ : On verra a aprs/ we see that later

Eya, dɔ n m : Allez, raconte-moi/ tell me that.

Eyanlan debu a : a ne va pas mal du tout/ not bad at all

Eyi ganww mὲ : A midi / till two oclock

Eylan lan an : a ne va pas mal/ not bad at all

Eyὲ d mε a : Mais pas elle/ not her, he is not among

Eyε min vo ɔ́, : Sans lui/ without him

Έ ɖo n y : Il faut qu'il parte/ no ! I must leave !

Εεn, akɔ̀ c d gangi : Oui, ma famille va bien/ yes ! my family is alright

Εεn, as c lέ d gangi : Oui, mes femmes se portent bien/ yes ! my wives are alright

Εεn, e d gangi : Oui, il va bien/ yes ! he is alright

Εεn, ln kpεd. : Oui, c'est un peu loin/ yes ! its a bit far.

Εεn, nyala tahun : Oui, c'est vraiment grave./ yes ! its really bad

Εεn, lanmε c d gangi : Oui, ma sant est bonne/ yes ! Ifeel alright

Εεn, snbla sin m : Oui, j'ai soif/ yes ! Im thirsty

Εεn, un blŏ kpεd : Oui, jai fait un peu/ yes ! I tried a bit

Εεn, un damln kpεd : Oui, j'ai un peu dormi/ yes ! I slept a little

Εεn, un de u : Oui, je suis en train de faire qc/ yes ! Im on it

Εεn, un d f : Oui, je suis ici/ yes, Im here

Εεn, un d xwegbe : Oui, je suis chez moi/ yes ! Im at home

Εεn, un fn : Oui, je suis rveill/ yes ! I woke up fine

F, kɔ́n lɔ́gbn : Fa, dieu qui donne lintelligence/ IFA est intelligence.

F, ɔrun ml : Fa, dieu qui connat lavenir./ IFA, knows the future

Fev nsn di. : Voici de la sauce de gombo/ this is draw soup.

F outouton le : Les parties du corps./ different part of the body

Finyɔ ko n mε : Etrangler / to estrangle

Fit a d ? : O tais-tu ?/ where were U ?

Fitέ a ɖ ? : O es-tu ?/ where are U ?

Fitέ gosn ? : Do viens-tu ?/ where do Ucome from ?

Fitέ a nɔ nɔ̀ ? : O habites-tu?/ where do U luve ?

Fitέ xw ? : O vas-tu ?/ where are U going ?

Fitέ zinzɔnɔ̀ ɔ́ d ? : O est le malade ?/ where is the sick ?

Fitέ dotxw ɖ ? : O se trouve le dispensaire/ where is the clinic ?

Fitέ gbn ? : O est-il pass ?/ which way are U going ?

Fitέ gbn aji ? : Mais o est-il pass ?/ which way is he gone ?

Ftέ Kof d ? : O est Kofi ?/ where is Koffi ?

Fitέ mi gosn? : Do venez-vous ?/ where do U come from ?

Fitέ wlεkpmε d ? : O est la douche ?/ where is the bathroom ?

Fitέ y a d ? : O vas-tu?/ where are U going to ?

Flowa eblo souvinon tan : La fleur est bleu fonc/ the flower is dark blue

Flowa le bĭ : Toutes les fleurs/ all the flowers

Fof tow lo ? : Et ton grand frre ?/ where is your picture

Fn m zanzan tεὲn. : Rveille-moi de bon matin./ wake us up very early

Gali abokoun ton : Farine de mil / millet flour

Gn dokp adade wε : Il est 1 h 30/ its half past one

Gan nab un ylŏ ? : quelle heure j'ai appel ?/what time did I call

Gn nabi wε? : Quelle heure est-il ?/ what time is it ?

Gn nb wε x : Quelle heure est-il ?/ what time is it ?

Gn tέnnὲ mὲ zanzan : A neuf heures du matin/ nine in the morning

Gn tέnw jεn x : Il n'est que sept heures/ its just 7oclock.

Gannu daho mὲ : Dans une grande cocotte/ in a big bowl,

Gteaux lέ viv tahun : Les gteaux sont apptissants/ the cakes are very sweet

Gbă dokp ? : Un paquet ?/ just one packet ?

Gba yonu n mε : Fesser /slap him by the butuck

Gbadanu lɔ : Ce soir/ this evening

Gbn nukn atn : 33

Gbn nukn atn : 35

Gbn nukn ayizέn : 36

Gbn nukn dokp : 31

Gbn nukn tntn : 38

Gbn nukn tέnnὲ : 39

Gbn nukn tέnw : 37

Gbn nukn w : 32

Gbn nukn ὲnὲ : 34

Gbɔ̀ azn ni : Gurir/ to heal

Gbɔ̀ lan d. : Il y a de la viande de mouton/ there is goat meat.

Gb ɔ́ mὲ yon : Il fait un temps splendide/ the weather is splendid

Gb dax mὲ : Une fort touffue/ in the big forest

Gb o men nyon, abi ? : Il fait beau, nest-ce pas ?/ the weather is nice, isnt ?

Gbd kpn ă : Ne jamais/ never

Gbdido honton ton : Un bonjour amical/ friendly greetings

Gbtɔ jid non : Un homme sur qui compter/ a man of confidence

Gbetεgb mi d ? : Quel jour sommes-nous ?/ what day are we ?

Gbetεgbe wε ny egbe ? : Quel jour est-ce aujourd'hui ? / what date is today ?

Gbl zɔǹ n mε : Gurir (soigner quelqu'un)/ heal, cure me

Gbεɔmὲ nyɔ a : Mauvais temps/ the weather is bad

Gbεtɔ́ sin jvĭ : Couteau de l'homme/ the knife of the man

Gbεtɔ́ livi tenw dmen : Millions de personnes sont concernes/ a million people are concerned

Gel lέ mὲ : Dans les champs/ in the field, farm.

Glnoukoun yton le bĭ : Toute leur rcolte/ the whole harverst

Gs nsn di. : Voici de la sauce de ssame/ egusi soup.

Ha ha, " hwen din : Ha, ha, trs drle./ ha ha !, its too funny

Hanjtɔ́ wὲ : Elle est artiste/ he is a singer

Hevi ɔ́ nɔ jihn : L'oiseau chante/ the bird sings

Hevi do jmὲ : Le lion vit dans une grande cage/ the bird is in the cage

Hevi kpodo sɔ́ kp : Le moineau et le cheval./ the bird and the horse

Hevi kpεv ɔ́ do : Moineau (le)/ the small bird

Hin gbn kpikpin : Porter un fardeau/ carry a heavy load

Honton c wὲ : Cest une amie moi./ he, shes my friend

Hou ɔ́ fn adan : La mer est dchane/ the see is dangerous

Houesivo mὲ mi : Je suis brl par le soleil/ the sun aches

Houlεkpato ha alia dji : Le charpentier monte lchelle/ the carpenter climbs the ladder

Houn" do finen : C'est donc l/ its then here

Hounjen lέ jko : Les clous sont rouills/ the nails are roten

Hinyan h mi ă : Je nai pas honte/ Im not ashamed

Hn ɔn sn : Le moyen de transport dmarre/ the transport takes off

Hŭn Sagb wὲ. : C'est donc Sagbo./ yhe its Sagbo !

Huntn nɔ x : Son coeur a des palpitations/ he has heart beat

Hw lɔ́ n : Moment (en ce) (soleil, ce, sous)/ at this moment, period

Hw kpodo azɔ̆ kp : Toi et le travail/ U and the work

Hw kpodo guiguon kp : Toi et la longue absence/ U and your absence

Hw kpodo ncikɔ kp : Toi et la fatigue/ U and tiredness

Hw kpodo tomin yiyi kp : Toi et le voyage/ U and traveling

Hw kpodo zanzan kp : Toi et le matin/ U and the morning period

Hw min vo : Sans toi/ without U

Hwen c s : Mon temps est arriv/ its time for me

Hwen e jw ɔ́ : Avenir (temps, qui, vient, le)/ the coming period

Hwen e wayi ɔ́ : Pass (temps, qui, est pass, le)/ the past period

Hwn nɔ dn dεdε : La journe passe lentement/ the time flies away slowly.

Hwn nɔ yaw din : La journe passe vite/ the time flies fast.

Hwen nin mε ɔ́ : ce moment/ at that moment

Hwnux ɔ́ nugbo we : Lhistoire est vraie/ its a true story

Hwetέnu nɔ fn ? : Quand te rveilles-tu ?/ when do u wake up ?

Hwetέnu a sinxomὲ ? : Quand tes-tu mis en colre ?/ when where U annoyed ?

Hwetέnu xw azɔmin ? : Quand vas-tu lcole ?/ when do U go to school ?

Hwetέnu y azɔmin ? : Quand es-tu all lcole?when were U at school ?

Hwetέnu n lkɔwa : Quand va-t-il revenir ?/ when will U be back ?

Hwetέnu Kof wă ? : Quand est-ce que Kofi est arriv ?/when did Koffi arrive ?

Hwetέnu y a d ? : Quand pars-tu ?/ when are U leaving ?

Hwvɔ hou agbad le : Le soleil a sch le mas/ the sun dries up the maze

Hwvi lέ sukpɔ : Les poissons sont nombreux/ the fish are many

Hwvi mu wὲ : C'est du poisson frais/ its fresh fish

Hwyivɔ d kiklen wen : Le soleil brille/ the sun shines

Hwyivɔ ka siέn a : Le soleil n'est pas fort/ the sun is not too hot.

Hwyivo d a' ? : Y a-t-il du soleil?/ is there sun shine ?

Hwyivo d a" : Il n'y a pas de soleil/ there is no sun shine

Hὲn mὲ sinyεsinyε : Empoigner / hold it tight

Mama xɔ̀ avokanfou : Maman a achet du coton/ mumy bought coton

Man do adigban o : Ne mens pas/ dont tell lies

Man do gaga ji : Fendre/ divid it straight

Mari, Mwu nɔ̀ : Marie, mre de Dieu/ Mary, mother of God

Mateau dax ɔ́ kpin : Le gros marteau est lourd/ the big hammer is heavy

Mawŭ n hὲn w : Dieu veillera sur toi/ God takes care of U,

Mawŭ n kpn w. : Que Dieu te garde/ God takes care of U,

Mawŭ n fn mi. : Demain () (Que Dieu nous rveille)/ God keeps us till tomorrow

Mawu n xɔ̀ mi : Que Dieu nous sauve/ God saves us

Mɔ̀ wὲ a : Faux/ not so

Mɔ̀ wὲ a ? : Pas vrai ?/ not so, not true ?

Mɔnujε mε : Comprendre/ understand

Mɔto fɔ wὲ gba : Cest un pneu qui a clat/ a car tyre has exploded

Men sin hwnu wὲ ? : Cest qui le tour ?/ whose turn ?

Menjitɔ́ mitn lέ : Vos parents/ parents

Mensi nukponlon mε tɔ : Professeur/ teacher

Mi ny doto a : Nous ne sommes pas mdecins/ we are not medical staff

Mi ny wn n we : Nous t'aimons/ we love U

Mi' ba bia a ? : Voulez-vous de la bire?/ do U want beer ?

Mi bl ds : Merci (grand)/ thanks very much

Mi blo ganji : Faites le bien/ thanks very much

M b w ! : Mais venez donc !/ but come then !

M b w b ! : Mais venez donc !/ but come then !

Mi do glta : Vous tes la campagne/ Uare in the farm.

Mi do kpɔ : On est ensemble/ we are together

Mi do nkn dowe : On sme des graines/

we are putting the grains on ground

Mi do tohomin : Nous sommes en ville/ we are in town.

Mi d nu : Vous mangez/ U are eating

Mi d nu : Nous mangeons/ we are eating

Mi gbɔ̀ hwnu : Nous sommes en retard/ we are late

Mi gosn Ktɔ́n : Vous venez de Cotonou/ U are from Cotonu

Mi gosn Ktɔ́n : Nous venons de Cotonou/ we are from Cotonu

Mi ku do gbada : Bonsoir/ good evening

Mi lὲ gel ɔ́ : On a labour le champs/ we farm

Mi ma blo gbɔ ŏ : Ne faites pas le mal/ dont do bad

Mi mε aizέn : Nous sommes six chez nous/ we are six

M n d : Nous gagnerons/ we shall win

Mi n d a : Nous n'en mangerions pas ?/ we shall not eat

Mi n kp : Rencontrer (se)/ we shall meet

Mi n m cinji : Rendez-moi la monnaie./ give me change

Mi n xɔ̀ wm : Nous acheterons un livre/ we shall buy books

Mi n y : Nous irons/ we shall go

Mi n y duw : Nous irons au bal/ we shall go dancing

Mi nɔ si min : Nous sommes polis/ we are respectful, polite

Mi nɔ̀ wa dagb : Restez bons/ do good

Mi n Maria ( nmĭtn Maria) : Notre mre, Marie/ Mary our Mother

Mĭ ny wn n mi : Nous vous aimons/ we like U

Mi s ganji : Ecoutez-les bien/ listen very well.

Mi s hn ɔ́ : On a cout la chanson/ we have listened to the song

Mi sinxomε : Vous tes fchs/ Uare vexe, annoyed

Mi sx wlan ? : Pouvez-vous lcrire ?/ can U write it ?

Mi sε wman de do : Nous lui avons envoy une lettre/ we sent out a letter

Mi ta ye : On les allume/ light them up

Mi vɔ oundudu ɔ́ : Nous avons termin le repas/ weve finished the food

Mi vὲ w ! : Tchez de venir !/ just come !

Mi ya hou y : Nous sommes partis trs tt/ we left early

Mi y ahimin so : Nous sommes alls au march hier/ we went to market yesterday

Mi" dl dsu : Nous aussi !/ we, also

Mi" gbɔ^ ton : Nous tions obligs de sortir/ we were obliged to leave, quit

Mi" kpo do ounduten : Nous tions encore au restaurant/ we were still at the restaurant.

Mi" monhounjmen : Vous comprenez?/ do U understand ?

Mi" nɔ do houn : Nous prenons la voiture/ we take the car

Mi" nɔ do zmijan : Nous prenons le zemidjan/ we take zemijan(taximoto)

Mi" nin tenkpon : Prenons le risque./ lets take the risk

Miam, di nu viv : Miam, a a l'air dlicieux./ miam, it looks delicious

Mina wili alo : Marier/ we shall get married

Minsi we n gni : Je suis professeur/ Im a teacher

Mε atn gblw : Trois blesss./ three people were wounded

Mε ba d ? : Qui cherches-tu ?/ who are U looking for

Mε c lέ : Ma famille/ my people

Mε dokpo hon : Un a pris la fuite/ one ran away.

Mε lɔ : Celui-ci/ this one

Mε ka wὲ ? : Qui est-ce donc qui ?/ who is it ?

Mε kpa d ? : A ct de qui es-tu ?/ whom are U leaving with

Mε kk w : cest un mort/ its a dead man

Mε le e : Les gens/ the people

Mε n w : Entrez (que la personne vienne)/ le him enter

Mε wὲ ba d ? : Qui cherches-tu ?/ who are U looking for ?

Mε wὲ kpn ? : Qui est-ce qui a regard ?/ who has looked

Mεx hɔ́ mε̆ tn : Le plus vieux de la classe/ the eldest of the class

N bou ali : Je me suis perdu./ I miss my way

N gbe wan nouw : Dtester/ I hate U

N ha so dji : Je monte la montagne/ I climb on the mountain

N koyi gbodje : Je suis la retraite/ Ive gone on leave

N non sin w : Adorer/ I worship, adore U

Na kpɔ́n atn : Donne 75 (f)/ give 75 frs/ pay 75 frs

Na lε ko : Je fais demi-tour/ Ill turn back

Na m cv : Donne-moi une cuiller/ give me spoon

Na m sin fif : Donne-moi de l'eau frache/ give me fresh water.

N ny wn n we ă : Je ne taimerai pas/ I shaal not love, like U

Na sn vĭ ɔ́ : Fais boire le bb/ give water to the baby

Nab na ? : Combien donnes-tu ?/ how much do U offer, give

Nab a nɔ da" ? : Combien tu pses ?/ how much do U weigh

Nab s ? : A combien vends-tu ?/ how much do U sell

Nab nɔ s ? : Combien paie-t'on ?/ how much does one pay ?

Nab sa ? : Quel est son prix ?/ whats the price ?

Nab mi" d gb ? : Quelle est la date aujourdhui ?/ whats todays date ?

Nab wὲ b d ? : Combien en a-t-il perdu ?/ how much has he lost ?

Nɔv c wὲ : Cest mon frre/ he is my brother(sister)

Nɔv nab d? : Combien de frres et surs as-tu ?/ how many brothers do U have ?

Ndj do tow : Tu me manques/ I miss U

Ndo djidjo dagb : Je suis gentil/ Im kind, nice

Ngbe a si : Je suis divorc/ Im divorced

Nhou ngb doto hou : Je vais au dispensaire/ Im going to the dispensary

Nonvi tow yyinon ɔ́ : Ton imbcile de frre/ that your stupid brother

Nou dopko ɔ́ wὲ : C'est la mme chose/ its the same

Noukplon w man : Livre/ book

Novich sounou le bĭ : Tous mes frres( males)/ my brothers

Nol tin min nε : : Ntogini lui expliqua/ Nol explained to him :

N a d ɔ́ : Si tu las/ if U have it

N w ɔ́ : Au chat/ to the cat

N w lέ : Aux chats/ yo the cats

N ɔ́ bi nε : C'est tout/ thats all.

Nu dokpo ɔ́ wὲ : C'est pareil/ thats the same thing

Nu fdfd l : Des objets fragiles/ light, frigiles objets, goods

Nu gn hiho ko : Pendant 20 mn./ for 20mns

N ganjininon tow : A ta sant !/ to your health !

Nu jijɔhɔ̀n d ɔ́, : Sil y a une tempte/ if there is srtong brize

N Kof wzɔ̆ ɔ́ : Si Kofi travaille/ Koffi works

N Mawu jl ɔ́ : Si Dieu le veut!/ if Gods wishes

N Mawu yigb : Si Dieu accepte !/ if gods wishes

Nu nukn hwihw afɔton : Pendant 15 secondes/ for 15 mns

N tɔ́ c : A mon pre/ to my father

Nucikɔ n m : Je suis fatigu/ Im tired

Ndd ɔ́ f : La nourriture est froide/ the food is cold.

Nugbo wὲ a : Cest faux/ not true

Nugbo wὲ vi c, : C'est vrai, mon enfant/ its true, my child,

Nja dokpo jὲ : Un miracle se produisit alors/ there was a miracle.

Nukon nukon ton ɔ́ : Premier/ first of all

Nkmὲ tn nɔ min, : Sa figure est lave/ his face is washed, clean,

Nuny ́nε ɔ dagb wὲ, Jim : Bonne ide, Jim/ good idea, Jim.

Nsn ɔ́ bi : La sauce est cuite/ the soup is done

Ntέ d ? : Qu'as-tu mang ?/ what have U eaten ?

Ntέ wε jὲ bɔ̀ ? : Pour quelle raison, pour quoi ?/ for what reason ?

Ntέ wὲ jὲ ? : Quest-ce qui se passe ?/what happened ?

Nya d xɔ́ : Un individu s'endette/ to ask for pardon

Nya d d gan : Un homme est nomm chef/ a man is azppointed chief

Nyv d wwnɔ̀ ɔ́ : Le garon aux cheveux noirs/ the black hair man

Nỳnu ɔ nyl wed : Une femme danse mal/ the woman dances wrong

Nyɔ̆nuvi ɔ́ do xwgb : La fille est la maison/ the girl is at home

Nye we jlo dagb amelicanu : Je suis un amricain volontaire/

Im an american volontary

Ny ami zoz : Lancer des huiles bouillantes/ throw away hot oil

Nyi dsu : Moi aussi/ me too

Ny do to mὲ : Lancer dans l'eau/ throw into water

Nyi min vo : Sans moi./ without me

Nyib lan d. : Il y a de la viande de buf/ there is beef.

Nyε Kof wὲ. : C'est moi, Kofi./ its me Koffi

Nε mɔ̀ gbn ? : Comment le trouves-tu ?/ how do U see it

Nε nɔ ny : Comment s'appelle-t-il ?/ whats his name ?

Nε a d gbn ? : Comment a va ?/ how are u ?

Nε a d gbn ? : Comment a va?/ how is it ?

Nε a fn gbn : Bonjour/ how did u wake ?

Nε̆ a fn gbn ? : Comment vas-tu?/ how are U ?

Nε nɔ́ ny ? : Comment t'appelles-tu ?/ whats your name ?

Nε a sinxomὲ gbn ? : Comment tes-tu mis en colre ?/ how did u get annoyed ?

Nε nɔ ny ? : Comment s'appelle-t-il ?/ whats his mane ?

Nε gbn Kof y ? : Pourquoi Kofi est-il parti ?/ why did Koffi go ?

Nε Kof blŏ gbn ? : Comment Kofi a-t'il fait ?/ How did Koffi do it ?

Nε Kofi dɔ̀ ? : Qu'est-ce que Kofi a dit ?/ what did Koffi say ?

Nε ye nɔ ny ? : Comment s'appellent-ils ?/ whats their name ?

Nεwὲ gbεmε d ? : Quel temps fait-il ?/ what time is it ?

Ordinateur tn ko kp : Son ordinateur est trs vieux/ his computer is old

Oun bolo mon dohoun : Je l'ai fait pareil/ I do same, like wise

Ount nɔ blŏ ? : Qu'est-ce qu'il fait?/ what does he do ?

Ount wὲ tahoun ? : Quoi donc ?/ whats then ?

Ount ye nɔ blŏ ? : Qu'est-ce qu'ils font?/ what do they do ?

Ount utu glxw ? : Pourquoi ouidah ?/ why Ouidah ?

Ppan ɔ́ yi: Le train est parti/ the train is gone ?

Poupe tn fen : Sa poupe est casse/ his doll is broken

Problme tέ wὲ ? : Quel est le problme ?/ whats the problem ?

Rmi yvĭ tahoun : Remi pleura amrement/Remy cried bitterly

Sa alŏ jala : Vendre ou transporter/ to sell and transport

Sa b jala : Vendre et transporter/ sell and transport

Sa kokolojo do : Jaunir/ panit it yellow

Sa" nu do : Colorier/ coulor it

Sbo dgb d mὲ : Prononcer des incantations contre

quelqu'un/ pronounce incantations

Sv n mε : Demander pardon

(supplier--quelqu'un)/ to beg, to plead someone

Sɔ d wayi ɔ́ : Hier/ yesterday

Sɔ jεn mi wa : Nous sommes arrivs seulement hier/

we just arrived yesterday.

Sɔ n ny Zogbod. : Demain sera le march Zogbodo/

tomorrow will be Zogbodo market.

Si un dsu gblami : Et puis, j'ai soif aussi/ Im also thirsty

Sn ɔ́ fa : Leau est froide/ the water is cold

Sn ɔ́ nyɔ́ : L'eau est bonne/ the water is good

Sin ɔ́ w : Leau est claire/ the water is clean

Sin hwnin nu : Depuis/ since then

Sin hwnin nu ɔ́ : Depuis longtemps/ for so long

Sn jin nɔ n : Elle ne boit que de l'eau/ he drinks only water

Sin kutonu y glxw : De cotonou ouidah/ from Cotonu to Ouidah

Sin ttagb wayi nyonnuzangb : Du mardi au jeudi/ from Tuesday to thursday

Sin xw tanton : Ds l'ge de huit ans/ since eight years

Sin zanzan wayi gbadanu : Du matin au soir/ from morning till evening

Sinnugbl sn m. : J'ai soif./ Im thirsty

So ɔ́ sin dodo : La pente de la colline/ the sloppy hill

So dɔ̀ n : Le fusil a tonn (fusil dire chose)/ the gun went off

So jv mε : Poignarder / to hit some one with knife

Soun d wayi o : Le mois avant/ from last month

Souvinon tan wὲ : Cest vraiment bleu/ its realy blue

Sovi ɔ́ sou : La jument est grande/ the small horse is big

S mĭton wὲ : C'est notre totem/ our totem

S mitn wὲ : C'est notre coutume/ itsour totem

Sukpɔ̀ wegɔ́ ɔ́ : La deuxime mouche/ the second fly

Sn kpodo hwyivɔ kp : La lune et le soleil/ the moon and the sun

Sn tέmὲ mi d ? : Dans quel mois sommes-nous ?/ in what month are we ?

Sε cɔ d'akpagb : Enterrement provisoire (mettre le mort ct)/ first burial

Tanton go o : Huitime/ the eighth

Tɔ̀ ɔ́ t : Fleuve (au bord du)/ by the river side

Tɔ́ ɔ́ wa hun : Le pre ouvrit/ the father came to open

Tɔ́ c dɔ̀ nŭ : Mon pre ma fait des reproches (pre moi dire chose)/ my father scorned me

Tɔ́ c ds wὲ : C'est mon propre pre/ its my real father

Tɔ́ c sin xontn : Un ami mon pre/ my fathers friend

Tɔh ɔ́ hvi wὲ : L'pervier est un oiseau

Tɔkp n jὲ sɔ. : Le march Tokpa s'animera demain/

tomorrow is topka market day.

Tennen go o : Neuvime/ the ninth

Tenw go o : Septime/ the seventh

Timoth z gbta : Timoth dcida un jour/ Timothy decided one day

Thi d ? : Est-ce qu'il y a du th ?/ do U have th ?

Tin mὲ ahimin ton : Place du march/ the market place

To sin al : Une route nationale/ the national route

Tow wὲ, c wὲ : C'est le tien, c'est le mien./ its yours, its mine

Tr do ta : Le plateau sur la tte/ the tray on the head.

Tέ kwέ n : Mettre des billets de banque sur le front (coller, argent, pour, lui)/

grace him with bank notes on the front head

Uidah ny toxo kpεv : Ouidah est une petite ville/ Ouidah is a small town

Un ba tnsnsέn sn : Je veux un jus de fruit/ I need a fruit juice

Un ba bi dokpo : Je veux une bire/ I need one beer.

Un blŏ d azɔmὲ : Jen avais fait lcole/ I did it at school

Un d wɔ̀ɔ́. : J'ai prpar de la pte/ I cooked the flour paste.

Un dŏ afɔkpa yɔyɔ : Jai des chaussures neuves/ I have new shoes

Un do akonkpikpan : Jai du courage/ I have courage

Un d akonkpikpan a : Je nai pas de courage/ I dont have courage

Un do kwέ a : Je n'ai pas d'argent/ I dont have money

Un d as a : Je nai pas de femme/ I dont have wife, Im not married

Un d dagb : Je vais bien/ Im fine

Un do fofi : J'ai des allumettes/ I have matches

Un do ganji : a va bien/ I feel all right

Un do hudo ton : Jen ai besoin./ I need it

Un do n y : Il faut que je parte/ I must go

Un do ninen wὲ : Je lui donne/ Im giving it to him

Un do nun wε : Je bois/ Im drinking it

Un do sis wὲ : J'entends/ Im listening

Un do ta dagb : Jai de la chance/ I have luck

Un do ta nyinyɔ́ : Jai de la chance/ Im lucky

Un do tɔ t : Je suis au bord du fleuve/ Im by the river side .

Un d vi w : J'ai deux enfants/ I have two kids

Un do wɔ̀xx : J'ai du pain/ I have bread

Un d xɔnɔnɔ w. : J'ai deux chambres ( coucher)/ I have two rooms.

Un do xomὲsin ji : Je suis en colre/ Im annoyed.

Un do x t : Je suis au bord de la mer/ Im by the sea side.

Un do xwi : Je suis calme/ Im calm

Un do zoz : Jai la fivre/ I have fever.

Un du kwέ : Jai gagn de largent/ I earn, win money

Un d nu : Je mange/ I eat

Un d nŭ f : Jai fini de manger/ I have finished eating.

Un du nud a : Je n'ai rien gagn/ Ive eaten nothing

Un du ounti a : Je nai rien gagn/ Ive eaten nothing

Un du y gg : Jai gagn plusieurs images/ I won many pictures

Un fn gangi : Je me suis bien rveill/ I woke up fine

Un fn ganji : Je vais bien, merci/ I feel allright

Un fn ganji, Jim : Bien, jim/ Jim, its allright.

Un gg d d : a veut dire beaucoup de choses/ that means a lot

Un gosn gbomὲ. : Je viens d'Abomey/ Im from Abomey.

Un hen kwέ bu : Jai perdu de largent/ I lost money

Un hὲn bu : Jen ai perdu/ I lost it

Un javl Mawu : Je rends hommage Dieu/ I praise God

Un j'avl Hŏx : Je rends hommage aux jumeaux./ Ipraise the twins

Un j'avl Lis : Je rends hommage Lis/ I praise Lissa

Un jl n d'amln. : Je veux dormir/ I want to sleep

Un jl n mlnyĭ. : Je veux me coucher./ Im going to sleep

Un jl n s : Je veux payer/ Iwant to pay

Un jl n xɔ̀ kokw. : Je veux vais acheter des bananes/ I want to buy banana

Un mɔ̀ kwέ gg : Jai gagn beaucoup dargent/ I earn, win lot of money

Un mɔ̀ in : Je ne le vois pas./ I cant see him

Un mɔnujε mε kpd : Je comprends un peu/ Iunderstand it a bit

Un n yi yithɔ̀nu : Je pars laube/ Im leaving at dawn

Un n bl : Je ferai/ Ill do it

Un na d wɔ̆ : Je vais manger des ptes/ Ill eat flour paste

Un na kpɔ́n w. : Je donne cinquante francs/ I pay 50 frcs.

Un na kun keke c : Je conduis ma bicyclette/ Ill ride my bicycle

Un n lvɔ n : J'en boirai encore/ Ill drink it again

Un n mɔ̀ bokɔ́nɔ̀ : Je vais chez le (cur) F

Un n n hnta : Je vais boire de lalcool/ Ill drink hot wine

Un n n sirop : Je boirai du sirop/ Ill drink sirop

Un n ny wn n we : Je taimerai/ Ill love U

Un n xɔ̀ zɔ̀ : Je vais acheter du tabac/ Ill buy tobacco

Un n xɔ̀ kokw : Je vais acheter des bananes/ Ill buy banana

Un n xɔ̀ nu : Je voudrais acheter/ I wish to buy

Un n x w : Je vais te battre/ Ill beat U

Un na y axmὲ : Je vais aller au march/ Ill go to the market

Un na y b wă : Jirai et je reviendrai/ Ill go and come back

Un n y dotxw : Je vais au dispensaire/ Ill go to the clinic

Un n y Ktɔ́n : Jirai Cotonou/ Ill go to Cotonu

Un n y tonme : Je vais voyager/ Ill travel

Un na y yovotome, : Je vais en Europe/ Ill go to Europe

Un nɔ(na) kp w : Je te rencontre/ Ill meet U.

Un nɔ kdrɔ dagb : Je fais de jolis rves/ I have good dreams.

Un nɔ lὲ gl. : Je cultive les champs./ I farm

Un nɔ nɔ̀ Ktɔ̀n. : J'habite Cotonou./ I live in Cotonu

Un nɔ ny Jean : Je mappelle Jean/ my name is John

Un nɔ ny Kof : Je m'appelle Kofi/ my mane is Koffi

Un nɔ s salad : Je vends des salades/ I sell salad

Un nɔ s nu : J'entends/ I hear

Un nɔ s tonou : Je suis attentif/ Im attentive

Un nɔ si min : Je suis obissant/ Im respectful

Un nɔ wan wu : Je suis jaloux/ Im jealous

Un nɔ wanu dεdε : Je suis patient/ Im patient

Un nɔ yaw fn : Je me rveille tt./ Iwake up early

Un no ny Christoph : Je mappelle Christophe/ my name is Christopher

Un nyi mεx nin : Je suis plus g que lui/ Im his elder

Un ny sn : Je lance de leau/ I throw water

Un ny wn n hn : J'aime boire/ I like drinking

Un ny wn n hn a : Je naime pas boire/ I dont like drinking

Un ny wn n Benin : Jaime le bnin/ I love Benin

Un ny wn nu : Je lai aim/ I love him

Un ny wn n mi : Je vous aime/ I love U

Un ny wn nu vɔvɔ a : Je naime pas le rouge/ I dont like red

Un ny wn n we : Je t'aime/ I love U

Un ny wn n we a : Je ne t'aime pas/ I dont love U

Un ny wn n we d a : Je ne t'aime pas beaucoup/ I dont love U much

Un ny wn n we ds : Je t'aime beaucoup/ I love U much

Un ny wn n ye : Je les aime/ I love them

Un nyiwan n we ta n : Je t'aime vraiment/ I love U really

Un sinxomὲ n we : Tu es fch cotre moi/ I annoy U

Un t k n : J'en ai bu dj./ Ive drank it already

Un tn an : Je ne sais pas/ I dont know

Un tn nt a : Je ne sais presque rien/ I dont know much

Un wlan xgb : J'cris un mot/ Ive written a word, message

Un xɔ̀ agɔ̀n dokpo : J'ai achet un ananas/ Ive bought one pinaple

Un xɔ̀ tnsnsέn dokpo : Jai achet un fruit ?/ I bought one fruit

Un xɔ̀ jvi dokpo : Moi, j'ai achet un couteau/ I bought one knife

Un xw azomen : Je vais au travail./ Im going to work

Un xw Kutonu : Je vais cotonou/ Im going to Cotonu

Un xw daa gon : Je vais chez le chef de village/

Im going to the village chief

Un xw glta : Je vais la campagne/ Im going to the farm.

Un xw hungb dotxw : Je vais au dispensaire/ Im going to the clinic

Un xw Ktɔ́n. : Je vais Cotonou./ Im going to Cotonu

Un yan xɔmengbovɔ : J'ai lav les rideaux de la chambre/ Ive washed the curtains

Un z c : Je prends le mien

Un dudu ɔ́ vɔ : Le dner termin, ... C'est fini!/ the meal is finished

Untέ t a d ? : Tu es au bord de quoi ?/ what are U nearer to ?

Utu c w : Ma peau est noire/ my coulor is black

Vi ɔ́ b hominsra : L'enfant a la diarrhe/ the child has diorrhea

Vi ɔ́ su x : L'enfant s'cria/ the child cried

V c wὲ : C'est mon enfant/ Its my child

V dvo lε : D'autres enfants/ other children

V d l : L'enfant a (procure) des bnfices/ a child is precious

Vi yεtn wὲ : cest leur enfant/ its their child

Vi ton wε : C'est son enfant/ its his child

Vi ff d'l : Des bbs gracieux/ spme nice babies

Vĭ hwεtn wὲ : C'est ton enfant/ thats your child

V lε fn ? : Les enfants sont-ils rveills ?/ how are the kids doing ?

V lέ lo ? : Et les enfants ?/ what about the kids ?

Vi nab d ? : Combien d'enfants as-tu ?/ how many kids have U

Vi nab do ? : Combien a-t-il eu denfants ?/ how many kids has he got ?

Vĭ nab Kof d ? : Combien d'enfants Kofi a-t'il ?/

how many kids has Koffi got ?

V ny'vɔ D : L'enfant est (comme) un pagne (dont on peut se couvrir)/

a child is a precious wrapper(gift)

V ny nu : L'enfant est une chose (prcieuse)/ a child is a precious thing

Vĭ nyεtn wὲ : C'est mon enfant/ the child belongs to them

Vi ton le bĭ : Tous ses enfants/ all his kids

Vi tn lέ : Ses petits/ his kids

V tow lέ lo? : Et tes enfants ?/ what about your kids ?

V tow wὲ : C'est ton enfant/ your kid

Vi tέ Asb j ? : Quel enfant Assiba a engendr ?/

which(gender) has Assiba delievered to ?

Vin sɔ d a : Il n'y a plus de vin/ there no more wine

Vin yɔyɔ d lε : Des vins nouveaux/ some new wine

Vo d ayi mὲ : Sois tranquille/ be calm

Vun awu lέ : Dchirer les vtements/ tear the cloth

Wă d nŭ : Viens manger !/ come and eat something

Wa lo gnignon : Mauvaise action/ bad manners

Wa n dokp : Viens boire un coup/ drink a short

W nŭ n mε : Servir/ to serve

Wbŏ n mὲ : Grigri pour quelqu'un (faire un)/ do juju to some one

Walo mitn wὲ : C'est notre coutume/ thats our custom

Wn ny na c : Mon aim/ my lover

Wanyny nhiha wὲ : L'amour est un pome/ love is poetry

Wazo bo din : Russir / work to succeed

Wɔ́ kp tέ kp ? : La pte avec quoi ?/ flour paste and what ?

Wɔ̀ tέ d ? : Quelle pte as-tu cuisine ?/ which flour paste have U cooked ?

Wɔ̀xx d ? : Est-ce qu'il y a du pain ?/ is there bread ?

W go o : Deuxime/ the second

Wma lɔ le bĭ : Tout ce papier/ all this paper

Wman ɔ́ klŏ : Le papier est pais/ the paper is big, thick

Wman do susu, : Le livre ferm/ the book is closed

Wman dokp mὲ wὲ : Cest dans un livre/ its in a book

Wziza n wa : Que la lumire soit/ may there be light.

Wiyan hu m : Jai honte/ Im ashamed

Wo dokp go o : Onzime/ the eleventh

Wo go o : Dixime/ the tenth

Wo w go o : Douzime/ the twelveth

Wohouhou ɔ́ yon : Le pain est bon/ the bread is good

Wohouhou tn bĭ : Tout son pain/ the bread is well kooked

Wudidan adan ton : Un geste brutal/ a brutal action

Wui ɔ́ bĭ : Tout le miel/ all the milk

Wuku zinzɔnɔ̀ ɔ́ : Le malade est triste/ the sick person is sad

Xa yεhwe n mi : Pries pour nous/ pray for me

Xɔ ɔ́ sin hon : La porte de la chambre/ the door of the room

Xɔ̀ lan d. : Il y a de l'agouti/ there is bush meat.

Xɔ yĕtn ɔ́ hw : Leur chambre est minuscule/ their room is small

Xɔ yĕtn klŏ : Leur chambre est vaste/ their room is big

Xɔmengbovɔ l kuiji : Les rideaux de la chambre sont sales/ the curtains are dirty

Xvi l zn : Les oiseaux se sont envols/ the birds fly away

Xo dε n mὲ : Bnir une personne/ pray for a person

Xojalawman do awa men : Un journal sous le bras/

the newspaper is under the arm

Xomὲ do wuiwlui wε : Mal au ventre/ stomach ache

Xomὲsinsin ji : En colre/ he is annoyed

Xontn c wὲ : C'est mon amie/ he is my friend

Xontn mi bĭ ton : Tous vos amis/ all your friends

Xov sin mi' an ? : Avez-vous faim ?/ are U hungry ?

Xov sin w a ? : As-tu faim ? are U hungry ?

Xovέ sin mi : Jai faim./ I m hungry

Xovέ sin m : Je nai pas faim I m not hungry

.

Xovέ sin ye : Ils ont faim/ they are hungry

Xw ɔ́ gb bĭ : Toute la maison/ all the house hold

Xw ɔ́ nyɔ́ dkp : La maison est belle/ the house is beautiful

Xw ɔ́ sisa wὲ : La maison est vendre/ the house is for sale

Xw ɔ́ sin kɔhota : La cour de la maison/ the compound

Xw c gb. : Chez moi./ in my house

Xw c sin aga : Au-dessus de chez moi/ on top of my house

Xw c sin aza : Le toit de la maison/ the roof of my house

Xw d wahi ɔ́ : An dernier (l)/ last year

Xw nab do? : Quel ge as tu?/ how many houses do U have

Xw nab mi' do ? : Quel ge avezvous ?/ how many houses do U have

Xw o hihaya wὲ : La maison est louer/ the house is for rent

Xw wὲ do glta : Cest la fte au village/ the feast is in the village

Xεs di mi a : Je nai pas peur/ Im not afraid

Ye dido do kpɔ : Ils sont partis ensemble/ they left together

Y dja yi : Ils sont tombs, ils ont chous/ they felt down, they failed

Y do ali j : Ils sont sur la route/ they are on the road.

Y d al x : Ils sont sur la route, en route/ they are on the way.

Y do bibε wε : Elles ont ramass/ theyve cleared

Y d gangi : Ils vont bien/ they are fine

Y do gb kpɔ : Ils se mettent d'accord !/ they agreed

Y do mɔ̆t mὲ : Ils sont en voiture/ they are in the car.

Y do xw ɔ́ gb : Ils sont dans la maison/ they are in the house

Y d d j : Ils ont gagn!/ theyve won

Y d nu : Ils mangent/ they eat

Y fn ganji : Bien, merci./ they are all right

Y jnjn azinkpo j : Ils se sont assis sur des

tabourets/ they sit on the stools

Y do al j : Ils sont sur la route/ they are on the way

Y n y a : Ils n'iront pas/ they will not go

Y nɔ nyan gb : Ils font la chasse/ they are huntres

Y ny wn n m : Ils maiment/ they love me

Y ny wn n m : Ils vous aiment/ they love U

Y ny wn n mii : Vous nous aimez/ they love us

Y ny wn n w : Ils taiment/ they love U

Y ny wn n we a : Ils ne taiment pas/ they dont love U

Y nyiwannu y d : Ils (mes parents) s'aiment/ they love each other

Y z^ hwala : Ils la cachent/ they hide themselves

Ytn ahwan y : Ils leur livrrent bataille/ they go to battle them

Y b w. : Aller-retour, Revoir (au) (vas et (re)viens) / go and come back

.

Y bokɔ́nɔ́ xw : Va chez le devin/ go to If consltant

Y kn f : Va consulter le "fa"/ go to conslte If

Y mɔ̀ dot : Va voir le mdecin/ go to the doctor

Yi we n mi : Remplacer quelquun dans le cercle de

danse (recevoir, danse, pour, lui)/ take my turn on the dancing floor

Yi we n mὲ : Recevoir la danse de quelqu'un, accepter la danse/

take some one turn on the dancing floor

Y xɔ̀ jὲ : Va acheter du sel!/ go and buy salt

Yin d sou : Moi mme/ me(myself)

Yiyi c gdɔ : Aprs mon dpart/ after my departure

Yy wὲ Kof ɖ : Cest que kofi est en train de partir/ Kofi is going

Ylɔ m hwlεkɔ̀ lɔ ? : Appelle-moi cette aprs-midi ?/ call me this afternoon

Yovo lε ton my : Celle des europens est rouge/ that of the europeans is red.

Yovo! Wa xɔ̀ nu ! : Eh, toi, le blanc, viens m'acheter quelque

chose !/ white man ! come and buy somthing

Yovo, d finε ! : Blanc, es-tu l ?/ white man ! are U there ?

Yovzὲn dagb lέ : Les bonnes oranges/ the good oranges

Zan do kuku wὲ, : A la nuit tombante/ its getting night, dark,

Zan mὲ tεgbε ɔ́ : Chaque nuit/ each, every night,

Zan d wayi o : La nuit avant/ the night before

Zănmὲ tεgbε do sέxw : Chaque nuit au Cciel/ each night in Heaven.

Zansoukpe dokp doui : Un moustique l'a piqu/ a mosquito bite him

Zanzan lɔ : Ce matin/ this morning

Zanzan oundudu gd : Aprs djeuner/ braekfast

Z alɔvi y ji : Levez le doigt/ raise your finger

Z dɔ" dayi : Poser les filets/ set the net

Z do t : Suspendre/ suspend it

Z mi y dotxw. : Emmne-moi au dispensaire/ take me to the hospital

Zen gbigba nyɔ́ dεkpε : Le vase bris tait beau/ the broken pot was beatiful

Zin gn non : Marmite en mtal/ a metal pot

Z ny atn a : Le feu n'est pas du vin/ fire is not palm wine.

Zsoun' do zan gban : Septembre a 30 jours/ September count 30 days.

Zounkan mὲ li : Sentier/ the bush path

Zoz hὲn m a : Je nai pas chaud/ Idont feel hot

FONGBE de :

par Maximilien QUENUM (AU PAYS DES FONS :us et coutumes du DAHOMEY)

Edition MAISONNEUVE ET LA ROSE

15, rue Victor Cousin -- PARIS

Pour obvier ces difficults, certains peuples ont adopt divers accents.

Les mots simples sont en petit nombre; gnralement monosyllabiques, ils traduisent plusieurs ides la fois. Exemple :

Gan: Fer, chef, heure, aiguiser, cloche, tre sain et sauf, mesure, appuyer, vident.

Ko : Cou, refuser, sable.

Ta: Allumer, tte, sommet, tamis.

Doo: Racine, bafouiller, filet, pisser.

D: Planter, trou, en bas, mur.

Kan: Prendre une partie de quelque chose, corde, fouiller, consulter les divinits.

Sa: Frictionner, chtrer, vendre, couler (eau), ramper terre.

T : Ville, disposer en ordre, pilon, oreille, extrmit.

Din: maintenant, trop, dpasser.

Sen: Adorer, servir,couper, pousser (plante), civette, loi, goudron.

Nou : Boit, chose, boire.

Hon : Draciner, porte, boa, ver de Guine, s'vader.

La voyelle peut tre prfixe selon les besoins de l'euphonie :

Lan, lan: la viande.

Ta, ta: la tte.

H, h : l'oiseau

 

<><><><>|||<><><><>